AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'art de ' faire tâche ' [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'art de ' faire tâche ' [ Libre ]   Dim 5 Oct - 4:26

    [ Plus on est de fous plus on rit... Vous êtes tous les bienvenus sur ce sujet ! Je m'excuse d'avoir fait court, il se fait un peu tard ]


    Phil n'avait pas l'habitude d'être en avance sur ses cours et sur ses devoirs, toujours là à les finir entre deux cours, à la dernière minute et pourtant, il récoltait d'excellentes notes. Autant vous dire qu'il ne croyait aucunement au fruit du labeur...


    Ce jour pluvieux ne faisait pas exception à la règle. Si Phillip adorait le froid et la pluie, il détestait le fait que tout le monde se regroupe dans la Grande Salle pour des raison diverses... La plume posée sur son parchemin, il essayait de faire abstraction des bruits incessants et gênants des autres élèves, et spécialement ceux de la table des Serpentards. Cela faisait une éternité qu'il réfléchissait à la conclusion du devoir de 100 lignes qu'il devait finaliser... Pour l'heure suivante. Dans l'impossibilité de faire travailler ses neurones dans un brouhaha pareil, le jeune homme leva les yeux vers les vitraux de la salle, sur lesquels de fines gouttes de pluie se déposaient dans un cliquetis presque inaudible au milieu du vacarme ambiant. L'histoire de la magie avait un effet soporifique pour Phil. C'était la seule matière qui lui prenait vraiment du temps. Il se demandait comment trois misérables lignes pouvaient lui demander un laps de temps si grand. Son regard se posa à présent sur l'horloge située au dessus de la table des professeurs. Il lui restait environ trente minutes... Trente interminables minutes pendant lesquelles ses oreilles souffriraient du fracas des élèves qui se disputent, qui rient affreusement fort. Devant ses yeux défilaient lentement, presque comme au ralenti la trotteuse gigantesque de l'horloge qui semblait presque faire du sur place.

    * Quel calvaire *

    Soudain, un petit bruit d'explosion s'ajouta au vacarme, intrigué, le jeune homme chercha l'origine de ce son de verre brisé avant de s'apercevoir, à son grand désespoir que c'était sa petite bouteille d'encre qui s'était brisée, laissant lentement couler ses gouttelettes bleues sur son parchemin, se répandant doucement sur le papier, recouvrant chacune de ses lignes bâclées et peu soignées. Fou de rage, le jeune homme se leva, sa circulation sanguine s'était accélérée, et sa colère ne cessait de grandir à l'écoute des ricanements qui émanaient de la table des Serpentards. Il prit sa baguette posée sur le tissu Bleu et Argent recouvrant le bois de la table des Serdaigles avant de s'écrier, son devoir à la main et pas franchement d'humeur à rigoler:

    PHILLIP - Qui a fait ça ? VITE !

    Attendant fermement la réponse, il ne pouvait s'empêcher de froncer les sourcils, son regard posé sur la table des Serpentards qui était beaucoup moins bruyante du coup...


Dernière édition par Phillip Cunningham le Mar 7 Oct - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucy A. Vallen
6ème Année & Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 23
<b>Âge RPG</b> : 16 ans tout pile
<b>Nationalité</b> : Anglaise
<b>Camps</b> : Je suis du côté du bien , mais le bien m'accepte-il ?
<b>Faculté</b> : /
<b>Patronus</b> : Un aigle
<b>Points Membres</b> :
0 / 1000 / 100

<b>Points RP</b> :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 27/09/2008

{ Pensine }
Nature du Sang:
Relations:

MessageSujet: Re: L'art de ' faire tâche ' [ Libre ]   Mar 7 Oct - 22:06

Une Poufsouffle à la table des Serpentard ? Quelqu’un de tout à fait logique dans les couleurs et dans l’ordre des maison aurait trouvé cela tout à fait anormale . Qu’est ce qu’une couleur jaune faisait au milieu d’une masse de vert et argent . Une exception à la règle des Serpentard , qui interdisait à toute personne normale ou banale de s’asseoir à leur tables ? Non , non . C’est juste la toute nouvelle attraction des Serpentards . Elle n’est pas bien grande , elle n’est pas plus jolie que les autres , et elle n’est même pas plus intelligente ou plus incroyable que quiconque . Sa particularité ? Sans doute son apparence trop maigre et sa faiblesse face aux insultes et au brimades .

Est-ce qu’elle avait vraiment voulu se retrouver ici ? Si elle pouvait franchement parler , elle aurait hurlé de toute ses forces un ‘Au secourt » si strident que toute la grande salle se serait retournée pour la regarder . Mais elle se taisait . Elle s’était toujours tu , de toute façon . Préférant sans doute le silence dans la persécution . Encore une fois , ce matin , on l’avait traîné de son petit coin , là ou elle restait toujours toute seule , pour l’amener de force à cette table . Elle n’avait pas bronché , ni résister . Ce n’était que son calvaire quotidien . Elle n’était que le bouffon divertissant de cette maison . Il en en était ainsi depuis sa première année . alors pourquoi cela changerait-il .

Aujourd’hui encore , on avait rit , on s’était moqué , et on avait plaisanté de son physique un peu trop maigrichon , et on lui avait même poussé des horreurs en bouches en insistant pour qu’elle les avales . Dans sa bouche , de toute façon , la nourriture , telle qu’elle soit , avait toujours un goût de pierre . Les même pierres qui s’entassaient dans son corps . Elle n’était après tout qu’un fantôme qui rôdait dans l’école , qui allait au cours , qui se couchait , et qui se levait de nouveau le matin pour être persécutée .

" Allez , aujourd’hui , on va un peu changer le programme . Cette fois-ci , va un peu divertir les pauvres petits Serdaigles qui s’ennuient à étudier . "

Elle sentit une pression énorme dans son dos , et sans qu’elle comprenne vraiment ce qui était en train de se passer , elle fut éjectée de la table et après s’être trébuchée contre le sol de la grande salle , elle alla lamentablement s’écraser contre la table s’en face . Oh , dans sa grande maladresse , elle venait de renverser un flacon . Ou plus précisément , un encrier , qui s’écoulait lentement , lentement vers … Une voix forte la fit sursauter . Les rires de la tables des Serpentards lui indiquèrent très précisément de quel genre de divertissement ils avaient parlé .

Il était clair que c’était elle qui venait de renverser l’encrier . Clair et nette comme de l’eau de roche . Mais elle fut tellement apeurée par cette réaction impulsive , qu’elle garda un silence . Un long silence qu’elle ne pu briser . Déjà qu’elle était facilement impressionnée , là elle venait d’avoir la totale .

« Alors , Vallen , on ne s’excuse pas ! »


Nouveau rires de la tables des Serpentards . Et une petite Lucy qui s’empressa de ramasser l’encrier , avant de balbutier un « Je suis désolée » presque inaudible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art de ' faire tâche ' [ Libre ]   Mer 8 Oct - 23:21

    Phillip ne pouvait à présent détourner ses yeux de la table de Serpentard, il entendait mal ce qu'ils disaient, ayant des difficultés à dissocier les rires étouffés du cliquetis de la pluie qui était amplifié du fait du silence qui régnait à présent dans la Grande Salle et qui rendait l'ambiance très pesante. Phil regrettait sa réaction démesurée, car à présent, tout le monde le dévisageait, attendant la suite des évènements pour alimenter leur soif inépuisable de ragots. Il était gêné que chaque regard soit posé sur lui, presque l'air de demander : " Vas-y ! On veut de l'action ! ", ou encore : " Oui ! Un Serpentard à terre, une journée pleine de lumière ... ". Phillip pouvait à présent s'entendre respirer, son ouïe obnubilée par chacune de ses inspirations et expirations haletantes, et par ses battements de cœur qui ne cessaient de s'accélérer. Il avait du mal à garder son calme, ne faisant plus la différence entre sa colère persistante et sa gêne dérangeante. Alors qu'il pouvait à présent presque entendre les mouches voler, il put enfin entendre aussi clairement que distinctement les paroles, subtilement imprégnées de méchanceté, de moquerie et d'une pincée d'ironie, des Serpentards. Elles étaient destinées à quelqu'un dénommé : Vallen...

    Était-ce un garçon, une fille, peu lui importait, il était hors de question de se retourner, d'abandonner, il finirait ce qu'il avait commencé, pas question de se rasseoir timidement dans son banc, à réécrire sagement son devoir et laisser les Serpentards agir ainsi impunément. Mais lorsqu'il entendit les paroles, dîtes d'un ton qui semblait implorer qu'il ne soit pas entendu, tout en demandant le pardon, des paroles apeurées, timides, le jeune homme ne put s'empêcher de se questionner intérieurement. Phil baissa les yeux, il n'avait pas remarqué qu'une pauvre jeune fille de Poufsouffle ramassait les débris de verre cassé à mains nues. Phil ressentit un pincement au cœur, il savait que ce n'était pas de sa faute, elle avait l'air si gentille et si inoffensive, encore une victime des machinations et des plaisanteries douteuses de la maison Verte et Argent. Phillip n'éviterait pas l'affrontement s'il devait avoir lieu, sa main caressait le bois de sa baguette, prête à la sortir de sa poche à tout moment. S'ils ont l'air tous bêtes, les Serpentards n'en sont pas moins des sorciers redoutables en duel... Phil hésita un instant, puis tendit gentiment sa main encore tremblante de colère. Il essaya tant bien que mal de mettre fin au rictus qui déformait son visage, relevant du mieux qu'il pouvait ses sourcils tout en essayant d'esquisser tant bien que mal un sourire. Puis chuchota:


    PHILLIP - Tu vas te blesser avec ces boutes de verre, laisse ça ... Reste ici.

    Il en avait plus que assez de leurs agissements puérils et ridicules. S'attaquer à plus faible que soit semblait être devenu une sorte de tradition chez eux. Phil contenait à contre-cœur son intenable désir de punir ces abjectes personnes. Sa bouche et ses dents se serraient de manière inhabituelle. Qu'importe le regard des autres, il avait bien envie de se défouler, et pas question de commencer avec de la brutalité. Gardant son air froid, le jeune homme fusillait du regard la table d'en face, faisant fi de tout l'attention qu'il semblait attirer. Toujours debout, il ne pouvait retenir son pied de frapper sur le sol dans un mouvement rapide et répété.

    PHILLIP - Alors, le brillant cerveau de l'opération n'a pas assez de courage pour se dénoncer mais assez de lâcheté pour ne pas se salir les mains. Je suis plus que admiratif.

    Phil savait très bien que cette petit histoire se finirait très mal, et pourtant, rien ne l'arrêterait... Le grondement du vent aux oreilles, il attendait que quelqu'un ne daigne se dénoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Lucy A. Vallen
6ème Année & Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 23
<b>Âge RPG</b> : 16 ans tout pile
<b>Nationalité</b> : Anglaise
<b>Camps</b> : Je suis du côté du bien , mais le bien m'accepte-il ?
<b>Faculté</b> : /
<b>Patronus</b> : Un aigle
<b>Points Membres</b> :
0 / 1000 / 100

<b>Points RP</b> :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 27/09/2008

{ Pensine }
Nature du Sang:
Relations:

MessageSujet: Re: L'art de ' faire tâche ' [ Libre ]   Jeu 9 Oct - 19:19

Avez-vous déjà ressentit ce sentiment ? Cette envie soudaine de disparaître dans le sol , tellement loin que rien ni personne ne pourrait venir vous rechercher . Non ? Car c’est exactement ce que Lucy ressentait en ce moment très précisément . Cette envie soudaine de disparaître , et ce sentiment pesant d’être de trop . Une boule arriva doucement dans sa gorge , et avec elle , une envie de pleurer . Mais il y a longtemps que Lucy ne pleurait plus . Les rares fois ou elle s’était laissé aller remontait à longtemps , quand sa première amie de Poudlard lui a ouvert les bras , et dans un pure geste d’affection , l’avait étreint contre son cœur . La petite Poufsouffle , qui n’avait jamais connu de toute son enfance cette affection mêlée à de l’amitié , n’avait pu retenir les fines larmes s’échappant de ses yeux . Comme si le poids des onze années de souffrances qu’elle avait endurée s’était relâché d’un coup . Comme si on lui enlevait un poids énorme des épaules , comme si son fardeau devenait de moins en moins lourd .

Et aujourd’hui ? Aujourd’hui , elle savait bien que montrer ses larmes à l’adversaire , c’était lui montrer une part de sa faiblesse , et c’était également l’aider à l’anéantir un peu plus . Sans doute pour cela qu’elle avait définitivement bannis l’idée de pleurer en présence de qui que ce soit . Aujourd’hui , par exemple . Montrer qu’elle était complètement brisée par ce que tout les Serpentards lui faisait faire , c’était un pas de plus vers sa destruction . Mais qu’elle le veuille ou non , elle ne pouvait changer ce qui était déjà écrit . Elle était faible , ils étaient fort . Et qu’elle se taisent , ou qu’elle hurle , cela ne changera absolument pas la situation . Une proie ? Non , elle avait plutôt l’impression d’être un jouet qu’on jette quand on est lassé d’avoir trop joué avec .

L’encre qu’il y avait sur ses doigts commençait à sérieusement tâché ses mains . Mais elle n’en avait que faire . C’était tellement plus important de ramasser ce morceaux de verre plutôt que de lever la tête . Oui , parce qu’une levant la tête , elle aurait encore pu lire dans le visage des autres ô combien elle n’était rien . Sans doute ce qu’elle redoutait le plus , après les menaces des Serpentards à son égard bien sûr . Un bout de verre , et encore un , et puis encore un , qui se succédaient dans ses petites mains blanches , et fines , tâchées maintenant d’un peu d’encre . Tiens ? Une voix l’interpella doucement , lui ordonnant de laisser les bouts de verre là , et de rester ici . De toute façon , elle n’avait pas du tout envie de retourner à cette table pour être de nouveau la cible de nouveaux jeux . En lâchant précipitamment un bout de verre , ce qui aurait dû se passer il y a un petit moment , fini par arriver . Le verre glissa d’entre les mains de Lucy , la coupant au passage , en une longue et fine coupure . Rien de bien grave . Elle porta son doigts à ses lèvres , mélangeant dans sa bouche le goût salé du sang , et le goût assez étrange de l’encre . Un air de dégoût apparut sur son visage , l’espace d’un instant .

Elle laissa donc les morceaux de verre là ou il étaient , pour rester dans une position qui n’était pas beaucoup mieux . Plantée bêtement par terre , à fixer le sol d’un air absent . Le garçon qui se trouvait non loin d’elle , celui dont elle avait malencontreusement renversé l’encre . Que les Serpentards s’en mêle , ou pire , qu’on prenne sa défense . Non , non , non , cette situation pourrait très très mal tourner pour elle .

« Ne vous en faites pas . Je … Je suis très maladroite , et j’ai trébuché . Je vous demande pardon , je suis vraiment impardonnable »

« Ah , tu vois ! Ecoute un peu cette petite maladroite . Nous , on y est pour rien , tu vois . En plus , elle s’excuse toute seule . C’est que c’est plutôt bien élevé ces petites choses là . »

« Ces petites choses là » . On croirait entendre sa mère qui parlait , là , devant elle . Sa mère qui la détestait tant , et qui lui avait donné un dégoût profond pour la nourriture depuis qu’elle était toute petite . Oui , elle avait bel et bien l’impression que c’était cette même personne qui se tenait là , devant elle , à lui faire la morale . Sauf que cette fois , sa mère portait une écharpe verte et argent , et lui riait au nez .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'art de ' faire tâche ' [ Libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art de ' faire tâche ' [ Libre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Envoyons un hibou [Libre]
» Lapin ? [Libre]
» Une visite d'en le champ (libre)
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Jouer pour passer le temps [Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis :: | Poudlard | :: Rez-de-Chaussée :: La Grande Salle-
Sauter vers: