AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bal d'Halloween - END -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre du jeu

avatar

Nombre de messages : 2
<b>Points Membres</b> :
0 / 1000 / 100

<b>Points RP</b> :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 14/10/2008

{ Pensine }
Nature du Sang:
Relations:

MessageSujet: Bal d'Halloween - END -   Mar 14 Oct - 19:54



    31 Octobre. La fête d'Halloween. Cette nuit, la lune était pleine et inquiètante. Mieux vallait donc ne pas mettre le nez dehors afin d'éviter d'avoir affaire à un loup-garou. D'ailleurs, l'atmosphère en elle-même ne donnaient pas envie de sortir. Le vent, presque glacé, soufflait à travers les branches des arbres. Dans certains petits villages, les branches claquaient contre les fenêtres et les murs de certaines maisons. Leurs ombres chinoises effrayaient même les jeunes enfants. Les feuilles, dont les couleurs se nuançaient en divers jaune, orange et rouge, tombaient un peu partout à cause du vent. Celui-ci les entrainaient avec lui, faisant ainsi naitre par endroit de petits tourbillons de feuilles. De quoi en persuader plus d'un de rester bien au chaud devant un feu de cheminée.

    Pourtant, à Poudlard, l'atmosphère est tout autre. Plus joyeuse et chaleureuse. Une atmosphère de fête règne dans la Grande Salle ainsi que dans tout le château. Et pour cause. Un Bal Masqué était donné pour fêter Halloween et surtout, pour changer les idées de tout le monde le temps d'une nuit. Avec le retour de Lord Voldemort et de ses Mangemorts, Dumbledore sait les rumeurs qui circulent dans son école et les inquiètudes qui habitent ses élèves. Aussi, un Bal est, selon lui, le meilleur moyen pour détendre l'atmosphère.

    La décoration de la Grande Salle avait donc été changée en conséquence. Des bougies flottaient dans les airs à plusieurs mètres du sol. Des citrouilles étaient disposées un peu partout. Une piste de danse avait été aménagé ainsi qu'un grand buffet le long du mur pour ne pas gêner les danseurs. Peu à peu, la Grande Salle se remplissait d'élèves et de professeurs, en couple ou seul, masqués et en tenue de soirée.

    Amusez-vous... Profitez... Pendant que vous le pouvez encore...

    [Sujet unique. Si vous voulez faire un sujet privé, allez-y mais vous ne pourrez plus intervenir dans ce sujet-ci tant vous n'aurez pas "quitté" votre sujet privé =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Mar 14 Oct - 23:19



    Durant toute la semaine, tout Poudlard n'avait qu'un mot à la bouche: Le bal. Il faut dire que, s'il y'avait peu de grands évènements au château, c'était néanmoins toujours à grande échelle et à ne pas manquer. La rêveuse qu'était Haylee y avait également pensé, pendant toute la semaine, elle s'était interrogée sur la tenue qu'elle porterait. Disons que, c'était pas vraiment le choix qui lui manquait. Cavalier? Pas intéressée du tout la demoiselle. Elle venait tout juste sortir d'une histoire douloureuse avec Evan et n'avait vraiment pas envie de s'afficher au bras d'un autre alors même qu'elle ne l'avait pas croisé depuis la rentrée, l'évitant soigneusement pour toujours repousser plus loin le moment où il se retrouverait face à face. Il serait sûrement présent et alors que le dernier mot qu'ils avaient échangé l'an dernier était "On reste amis...", il aurait été mal venu que celui qui suive soit "Tu formes un très joli couple avec...". Et puis avec qui aurait-elle pu y'aller? Bon... il y'avait bien Abelian de qui elle se rapprochait dangereusement mais encore une fois, aller au bal avec lui aurait été quelque chose de trop... disons "officiel" et par rapport à leur relation qui pour le moment n'était franchement pas concrète, et surtout par rapport à Evan. Avoir pour seul compagnon son ombre lui semblait donc un excellent compromis.

    Pour l'occasion, elle s'était tout bonnement métamorphosée. La Haylee qu'on avait souvent l'habitude de voir avec un chignon mal fait en train de courir dans les couloirs pour ne pas arriver en retard à son cours était vraiment dure à reconnaître ce soir. Une robe dans les teintes d'un doré discret et opaque laissant ses pâles épaules à nus, un léger décolleté loin d'être osé. Sa robe était plutôt moulante mais, arrivée au niveau des cuisses, elle devenait plus ample et plus travaillée, le tissu remontant à certains endroits retenus par des roses torsadés en tissus dans les mêmes tons. Le tissu traînait un peu par terre, assez pour cacher ses pieds qu'elle avait chaussé de ballerines rouges pas du tout assortis puisqu'elle s'était rendue compte au dernier moment que la paire de chaussure qu'elle avait acheté spécialement pour l'occasion lui faisait un atroce mal de pieds.^^ Enfin, ne nous étalons pas sur ce petit détail puisque de toute façon, il ne se voit pas. Le haut de la robe était doublé par un ruban doré pailleté discret rappelant la couleur d'un fin serre tête qu'elle avait mis pour l'occasion. Les torsades de tissus dans les tons beiges foncés rappelaient les boucles de la jeune fille qui avait pris grand soin de coiffer ses cheveux. Quelques mèches de devant étaient ramenés en un chignon habilement fait dont seule Malin avait le secret tandis que ses autres boucles redescendaient jusqu'en bas de son dos. Un fin bandeau noir se perdait dans les volutes de sa chevelure, permettant à un masque doré et discret de bien tenir sur son nez sans qu'il ne la gêne et faisant ressortir ses yeux bleus maquillés de façon légère. La grande nouveauté reposait sans doute sur ses lèvres, colorés de rouge et laissant apparaître un sourire éclatant...

    ...Car Haylee était extrêmement heureuse d'être là et ce fut avec un réel émerveillement qu'elle découvrit la salle richement décorée tandis qu'elle entraient avec les autres élèves dont quelques uns de qui elle avait reconnu l'identité. Enfin, ça, elle le croyait parce qu'elle est vraiment pas douée pour ce genre de trucs et sur les vingt personnes qu'elle affirmait avoir reconnu, il devait à tout casser y'en avoir une seule sur laquelle elle ne s'était pas trompée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Mer 15 Oct - 0:36

    Cela faisait plus d'une semaine que Malin n'arrêtais pas d'entendre parler du fameux bal d'Halloween sans réellement savoir si oui ou non elle allait y mettre les pieds, il fallait dire qu'elle ne voulait pas sembler cruche en se retrouvant sans cavalier, mais après réflexion elle se décida, valait mieux y aller seule que mal accompagnée. Et puis la jeune femme n'allait pas être seule puisque sa meilleure amie et d'autres personnes de sa connaissance elle s'y rendre tout comme elle, la soirée allait être bonne entre musique et danse, tout ce qu'elle aimait. Pourtant, quand le grand jour arriva, la jeune Callaghan ne fit pas comme toutes les autres filles en cherchant à s'activer en essayant d'avoir la salle de bain afin de pouvoir se préparer, s'il fallait elle arriverait en retard, mais s'en fichait vraiment. Alors, pendant qu'elle regardait avec amusement ses camarades tourner dans tous les sens afin de trouver tout et n'importe quoi, elle se porta volontaire afin d'aider pour les petits détails comme les coiffures, le maquillage et tout le reste. Elle avait toujours eu un don pour cela et en faire profiter les autres ne lui en coûtait rien, alors elle s'était proposée et bon nombre de jeune femme lui avait demandé de l'aide, dont Haylee, sa soeur de coeur.

    Quand la salle d'eau fut enfin libre, elle se décida à allée se préparer pour ne pas être non plus la dernière à arriver et faire une entrée fracassante en s'étalant de tout son long, se serait du Malin Callaghan tout cracher et son masque ne lui aurait ainsi servi à rien du tout. Il lui avait fallu du temps pour choisir la robe qu'elle voulait porter et elle avait même pris sa jeune soeur Aislinn avec elle afin qu'elle lui donne un avis sincère, il fallait dire qu'elle avait un goût assez prononcé au niveau de la mode, ce qui n'était pas réellement son cas. Elle avait été dans l'un des nombreux magasins de Pré-au-Lard et en avait essayé un nombre plus qu'impressionnant, même pour elle qui aimait faire du shopping et avait opter pour une robe rose pale en bustier avec un ruban un peu plus foncer sous la poitrine. Bien qu'elle n'avait pas été très à l'aise à cause de la longueur, elle lui arrivait au-dessus des genoux, sa soeur lui avait dit qu'elle lui allait tout simplement à ravir, ce qui était la vérité soit dite en passant. Une fois sortie de la douche, elle se regarda rapidement dans la glace qui lui renvoyait l'image d'une jeune femme brune plus que souriante, mais cela allait changer dans quelques minutes. Pour compliquer un peu plus les choses elle avait trouvé après quelques efforts un sort qui lui permettait de changer sa couleur de cheveux pour une durée déterminée et elle avait opter pour un blond vénitien qui lui allait tout simplement à merveille. Heureuse du rendu, elle les sécha rapidement d'un coup de baguette avant de se faire des boucles anglaises et de tout ramener et de les attacher en les laissant retomber sur son épaule droite, cette coiffure était simple, mais rendait très bien. Rapidement, Malin passa sa robe et attrapa sa trousse de maquillage, elle voulait quelque chose de léger pour les lèvres et les yeux, qui après réflexion était caché derrière un masque donc cela ne servait pas à grand-chose de les maquiller. Une fois terminée, elle quitta la salle de bain en évitant de se faire bousculer par l'une de ses congénères qui avait l'air plus qu'apeurer par elle ne savait quoi, autant dire qu'une mèche de son chignon avait du dépassé. Passant ses escarpins, la jeune femme jeta un dernier regard dans l'un des nombreux miroirs avant d'attraper son masque et de quitter le dortoir encore rempli, elle n'allait pas être la dernière.

    Une fois arrivée dans la Grande Salle, Malin ne pu s'empêcher de laisser un soupir d'émerveillement passer ses lèvres, la décoration était tout simplement géniale et elle n'aurait jamais cru être un jour autant stupéfaite, mais après tout elle était à Poudlard. Regardant rapidement autour d'elle, la jeune femme remarqua qu'il y avait déjà un bon nombre d'élève qui avait déjà fait leur entrée en couple, groupe ou alors seul tout comme elle ce qui la réconforta au fond d'elle, être seule n'était pas toujours marrant. Avec un sourire, elle se dirigea vers la table où était servie les rafraîchissements afin de se faire servir un verre et attendre de voir ce qui allait bien pouvoir se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Peyton V. Wodrige
6ème Année & Serdaigle
avatar

Féminin Nombre de messages : 29
<b>Âge RPG</b> : 16 years old
<b>Nationalité</b> : anglaise
<b>Camps</b> : bien
<b>Patronus</b> : lynx
<b>Points Membres</b> :
0 / 1000 / 100

<b>Points RP</b> :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 07/09/2008

{ Pensine }
Nature du Sang:
Relations:

MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Mer 15 Oct - 17:40

Un bal organisé à Poudlard était vraiment tout un événement. Il fallait voir à quel point les élèves s’impatientaient à l’idée de celui-ci. Tout le monde n’attendait que ça, ce qui exaspérait un peu Peyton. Dans les deux semaines précédant le 31 Octobre, jour de la fête donc, il ne se passa pas un jour sans qu’elle n’entende parler du bal. Il y avait les nouveaux, les premières années (et une partie des deuxièmes et troisièmes années aussi d’ailleurs), qu’elle entendait chaque jour au petit déjeuné se demander à haute voix comment se déroulaient les bals à Poudlard et s’ils avaient le droit d’y aller. Il y avait les garçons qui se plaignaient de devoir passer toute une soirée dans un costume ridicule mais qui faisaient un effort. Et il y avait beaucoup de filles qui hésitaient sur leur robe ou leurs chaussures et même certaines qui lançaient des regards langoureux de tous les côtés dans l’espoir qu’un garçon les invite.

Toute cette effervescence autour du bal masqué d’Halloween de Poudlard donnait presque à Peyton envie de ne pas y aller. Elle se disait qu’elle aurait sûrement du mal à reconnaître les gens, puisqu’ils seraient masqués, qu’il fallait pas mal de temps pour se préparer à cette soirée et qu’elle n’aimait pas tellement les masques. Mais un bal à Poudlard, c’était incontournable, c’était une bonne occasion de passer une soirée agréable, pour s’habiller élégamment et s’éclater, alors Peyton décida quand même s’y venir. Aussi peut-être parce qu’elle avait été un peu poussée par ses amies, mais soit, elle viendrait. Et puis, elle avait déjà une très belle robe et ses chaussures et c’était l’occasion de les mettre. À force de travail et de temps, elle se confectionna un masque. Un beau masque doré, noir et blanc. Oui, elle le fit elle-même. Et elle avait de quoi être faire, il était très réussi.

Un peu avant le début du bal, Peyton se prépara. En général, lors des bals ou des soirées organisées par l’école ou de sorciers, elle se plaisait à s’habiller aux couleurs de sa maison, le bleu et le bronze, mais pas cette fois. C’était un bal masqué, alors elle ne devait pas être reconnue, non? Sa robe était dorée. Elle était faite de taffetas de soie doré donnant une impression drapée. La robe et son décolleté étaient confectionnés particulièrement habillement, et de façon à ce que le bras droit de la Serdaigle soit recouvert jusqu’au coude, mais que son thorax soit à l’air car son épaule et son bras gauche étaient dénudés. Le jupon était droit et arrivait jusqu’au niveau des genoux de la jeune fille. Elle portait aux pieds des escarpins avec des talons - suffisamment grands mais pas trop, de façon à ce qu’elle n’ait pas trop mal aux pieds à la fin de la soirée - de la même teinte que sa robe. Pour ses cheveux, elle avait fait plutôt simple. Pour ne pas qu’ils la gênent ou viennent devant le masque, elle avait attaché derrière ses deux mèches, gauche et droite, de devant, mais pour le reste, elle les avait laissés libres et bouclés naturellement. Elle avait juste mis un serre-tête de motifs argentés. Après s’être coiffée et habillée, Peyton se maquilla légèrement, se contentant d’une touche de mascara et du gloss. Elle mit son masque sur son visage et l’attacha derrière sa tête, puis elle se regarda dans le miroir. Elle était plutôt en beauté. Elle se rapprocha du miroir pour regarder plus précisément son visage avec le masque. A moins de la regarder de vraiment très prêt et de la connaître vraiment bien, on ne pouvait pas la reconnaître. Contente du résultat et fin prête, elle sortit du dortoir discrètement et descendit à la Grande Salle.

En entrant dans celle-ci, Peyton ne fut pas déçue. A chaque occasion, la Grande Salle changeait de décor et devenait toujours magnifique. Et il n’y avait pas que ça! Vus sous cet angle, les élèves de Poudlard semblaient bien plus beaux et sympathiques tout d’un coup. Il y avait des tas d’endroits où donner de la tête, même si la fête ne battait pas encore son plein. Elle sembla reconnaître deux ou trois personnes, mais elle n’en était pas convaincue. Certains masques étaient vraiment réussis et certaines personnes méconnaissables. Peyton réalisa alors qu’à rester à observer les gens et la décoration de la Salle, elle bloquait le passage à une jeune fille et son cavalier. Elle, elle n’avait pas de cavalier. Mais peu lui importait. Elle trouvait même cela plus amusant de ne pas avoir de cavalier, de passer le bal avec quelqu’un dont elle ne connaissait pas l’identité. Elle se décala donc pour laisser passer les autres élèves et pénétra un peu plus dans la Salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Mer 15 Oct - 22:20

    La nouvelle avait éclaté il y a peu de temps dans la salle commune, sous forme d’un écriteau sur le panneau d’affichage. Le 31 octobre, le soir d’Halloween, un grand bal masqué aurait lieu. Dès que le mot avait été affiché, les discussions n’avaient plus tourné qu’autour d’un seul sujet : le fameux bal. Les filles jacassaient sans fin sur telle robe, sur telle coiffure. Et bien sûr, le sujet de prédilection … Le cavalier. Car qui dit bal dit couples, invitations, prises de têtes et ricanements sans fin.
    Autant dire que Maxim n’avait pas été vraiment enchanté en apprenant la nouvelle. Depuis qu’il était à Poudlard, il n’avait jamais vu de bal de ce genre … Exception faite pour le bal du Tournois des Trois Sorciers, mais il y avait là une bonne raison. A peu près. Cette fois, pourquoi diable Dumbledore avait-il eu une idée pareille ? Cela ne servait qu’à exciter les hormones de ces demoiselles … Max gardait un sacré souvenir du dernier bal qu’il y avait eu à l’école. Il avait prit une cavalière pour faire taire les gens, mais il ne la voyait que comme une amie … Elle avait tenté toute la soirée de faire basculer leur relation vers quelque chose de plus intime, résultat il avait passé son temps à l’éviter et à flâner dehors, dans un silence bien reposant. Mais cette année, ce serait pire … D’une part parce qu’il n’était pas vraiment d’humeur à aller à un bal, d’autre part parce qu’il était stipulé qu’il fallait s’y rendre masqué. Double difficulté : faire bonne figure malgré ses idées noires, et essayer de savoir à qui parler pendant des heures sans s’adresser à de parfaits inconnus. Depuis qu’il avait appris qu’il y aurait un bal, l’humeur de Maxim avait donc encore chuté.

    Il avait longuement réfléchi, mais il avait finalement décidé de ne pas se faire porter pâle. Cette solution de facilité lui avait parut très attrayante, mais il s’était raisonné. Il avait décidé, en septembre, de continuer à vivre une vie plus ou moins normale … Et aller à ce bal était un critère de normalité. Et puis, ce ne serait sans doute pas si désagréable … Il essayait de s’en convaincre.
    Passée cette étape, il s’était longuement penché sur la question de la cavalière, mais il n’avait pas pu se résoudre à inviter qui que ce soit. La première à qui il avait pensé était Serena, mais il avait rapidement rejeté cette idée. Il ne savait pas où il en était avec elle, et une invitation pouvait facilement passer pour ce qu’elle n’était pas. Il avait ensuite pensé à inviter une amie, mais le scénario du bal du Tournoi lui était revenu en tête et il avait vite abandonné. Alors pourquoi ne pas y aller seul ? Il n’aurait pas le souci de devoir s’obliger à danser pour ne pas décevoir sa cavalière d’un soir. Et cela lui éviterait également la difficulté de devoir demander. Il avait pourtant eu des invitations, de jeunes filles à qui il n’avait même jamais adressé la parole … Mais il les avait éconduites gentiment.
    Il y avait ensuite le problème, un peu moins épineux, de la robe et du masque. La robe de soirée qu’il avait portée quelques années plus tôt était devenue trop petite, il avait été obligé d’aller acheter une nouvelle tenue. Il avait fait dans le simple : une robe noire, pas très originale mais très classe. Une cravate noire assortie … Le tout était très sombre, mais cela correspondait parfaitement à son état d’esprit. Le masque était également des plus communs : un loup noir piqueté de perles bleu marine. Facile à mettre, facile à enlever … Parfait !

    Le grand soir arriva finalement, et l’effervescence semblait toujours à son comble. A force de voir ces sourires, d’entendre ces commentaires enthousiastes, Max avait presque hâte lui aussi de voir ce que ce bal allait donner. Et c’est un Maxim assez serein qui entra dans la grande salle ce soir là, découvrant avec étonnement la décoration somptueuse, les tenues magnifiques … Mais il déchanta rapidement. Le problème des identités était toujours d’actualité, même si tout le reste était passé à la trappe …
    Le jeune homme soupira légèrement et se dirigea vers un coin de la salle, où il s’adossa à une colonne. De là, il se mit à détailler les gens autour de lui, cherchant des indices pour reconnaître ceux qui pourraient être ses amis. S’il avait au moins eu la présence d’esprit de demander à Haylee, à Amber ou à Bee la façon dont ils s’habilleraient, il n’en serait pas là …
Revenir en haut Aller en bas
Serena H. McAllister
7ème Année & Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 184
<b>Âge RPG</b> : 17ans
<b>Camps</b> : Bien
<b>Patronus</b> : Une salamandre
<b>Points Membres</b> :
0 / 1000 / 100

<b>Points RP</b> :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 17/09/2008

{ Pensine }
Nature du Sang: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Mer 15 Oct - 22:43

    La tête encore ailleurs, certainement dans une réflexion sans grand intérêt, perdu dans une valse au fin fond du sahara, elle avait, sur le coup, à peine remarqué cette histoire de bal d'Halloween, mais il fallait avouer qu'à force d'en entendre parler, elle ne pouvait guère résister à la tentation qui se présentait à elle et défaire les habitudes qu'elle avait avec une amie et avec les siens étaient une idée plutôt désagréable. Bien, il fallait donc se présenter, choisir ce masque qui ferait tant dans ce bal et se laisser porter par l'inconnu... Et ce qu'elle aimait l'inconnue! Elle en rêvait jour et nuit comme attirée par le mystère. Le prince charmant n'était pas une des idées qu'elle aimait le plus, non elle préférait ces histoires où l'on ignore tout de l'autre et que celui-ci vous mène dans un ailleurs que vous ne pouviez alors soupçonner. Oh oui, elle en rêvait tant qu'elle s'était à peine rendue compte de son petit pas de danse avant de rejoindre son lit et de penser longuement à ce qu'elle pourrait faire pour ce grand soir. Y aller seule? Bien sur, il était hors de question de gâcher ce brin de mystère par un couple supposé, autant tout apprécier jusqu'au bout! Le seul petit problème se contenait certainement dans la seule idée de la présence de ses deux parents... A trop ignorer de son père, elle se doutait pourtant que le moindre de ses faits et gestes seraient alors épiés par chacun d'eux... Désagréable sensation! Elle en avait sentit un léger picotement le long de son échine. Soit, il fallait bien vaincre le mal par le mal? Et elle qui tenait tant à être différente ce soir grâce à ce masque alors oui, elle ne serait pas la même!

    La petite merveille fut trouvée au bout de quelques recherches et d'un peu de travail, le masque semblait une évidence et serait pour elle une perfection! Le doré de ce dernier, cet aspect voyant n'avait de toute évidence rien à voir avec Serena et pour preuve, ce soir elle n'emporterait avec elle que ce petit démon brulant au fond d'elle. L'or de ce masque avait là bien le droit de se voir rehaussé par quelques touches! Les yeux soulignés d'un khol noir pour parfaire un regard perçant, elle avait ensuite opté pour un peu plus de fantaisie qui la rendrait certainement méconnaissable: ses cheveux allaient prendre une tournure qu'elle n'aurait pu imaginer quelques mois auparavant. La main déposée sur sa baguette, elle inspira un moment en observant sa longue chevelure noire et récitant une formule, elle profita un dernier instant du plaisir de ce noir intense pour le voir disparaitre afin de laisser place à un rouge vif. Le choc fut total et d'ailleurs Serena ne put qu'exprimer un "O" avec ses lèvres avant d'esquisser un large sourire: la tristesse de cette masse avait laissé la place à un aspect intrépide, brulant, voilà ce qu'elle allait être pour une fois dans sa vie d'adolescente: ce qu'elle aurait aimé être tous les jours, c'était à ça que pouvait servir les bals masqués non? Etre une autre! Ne restait plus, enfin, qu'a coordonner le reste de son idée farfelue mais la robe en question devait certainement patienter dans cette penderie depuis une éternité. Les robes de l'époque victorienne, ce corset blanc au fil doré soulevant à merveille une gorge déployée, cette jupe longue se froissant dans un bruit délicat à chacun de ses pas, le tableau était parfait et plus encore: elle voulait vivre là un rêve éveillé. Ce fut d'ailleurs la première fois qu'elle osa se hisser sur des talons, un peu perdue les premiers instants mais trottinant dans sa chambre, elle put en sortir en espérant parvenir à tenir l'équilibre incertain qu'elle avait put trouver.

    Le pas avait été hésitant au départ et en sentant quelques regards se poser sur elle au fil de sa marche, elle avait apprécié prendre un peu d'assurance pour ne laisser planer aucun soupçon, qui pourrait donc imaginer une telle métamorphose? Masquée, elle restait l'autre, l'autre dont elle refusait la moindre expression. La porte devenait de plus en plus proche, vérifiant un instant que ce masque était bien fixé, la nouvelle et éphémère Serena laissa une mèche de ses cheveux rouges se porter en arrière avant qu'elle ne fasse son entrée. Le monde n'était pas encore trop présent mais elle sembla reconnaitre quelques silhouettes, une sensation, une impression, était-ce Haylee? Et la Maxim? Ou peut-être quelqu'un d'autre? Le charme devait opérer à merveille puisqu'aucune certitude ne pouvait encore se placer dans l'esprit de Serena. Un large sourire offert à son entrée et elle n'était vraiment plus la même puisque soudainement plus expansive. Quelques pas au milieu de la salle de bal pour s'émerveiller des changements opérés et pour étouffer quelques petits rires amusés et elle lança un large sourire à cette silhouette qu'elle pensait voir appartenir à celle d'Haylee tandis que d'un revers elle lança deux baisers à deux supposés Maxim. Inhibition? Certainement, et puis si ce n'était pas lui, tant pis ou tant mieux, si ce n'était pas non plus son amie, il n'y avait pas de mal, tant mieux aussi peut-être, qui la jugerait alors pour ce qu'elle serait ce soir? Elle serait reine de sabbat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Mer 15 Oct - 23:39

    Haylee leva ses yeux bleus vers le grand plafond sombre imitant la nuit noire qui régnait hors de l'enceinte du château, c'était comme s'il n'y avait rien eu que les bougies au-dessus d'eux. Ça créait presque une impression de vertige. Elle ne put s'empêcher de penser que la magie pouvait vraiment être une chose magnifique. Grâce à cela, la cire ne leur coulait pas dessus. Elle rit doucement en pensant à sa pensée idiote... de toute façon, si y'avait pas de magie, les bougies ne seraient pas non plus au-dessus de leur tête... Haylee ou l'art de se marrer gentiment toute seule avec des trucs très stupides. Disons que l'euphorie provoquée par le bal est en cause...

    Elle avança un peu plus dans la grande salle constatant qu'en restant plantée devant la porte, elle ne facilitait pas vraiment le passage aux autres. Elle fit quelques pas dans la salle inondée d'une douce lumière, cherchant du regard des personnes qu'elle pourrait reconnaître mais également le buffet. Il devait bien y'avoir un buffet, non? Elle vit une jolie jeune fille qui portait une robe rose pâle, elle aurait mis sa main à couper qu'il s'agissait de Peyton! Et non loin d'elle, se trouvait une autre jeune fille avec une jolie robe dorée: c'était évidemment Malin! Elle était contente d'avoir trouvée ces deux jeunes filles qui comptaient beaucoup pour elle et se promit d'aller les voir plus tard dans la soirée. Avant cela, elle préférait faire un petit tour discret seule, souhaitant juste profiter pleinement de la musique, de la salle magnifique que remplissait de couleurs vives les élèves costumés. Mais parmi tous ces beaux costume, une jeune fille magnifiquement vêtue se détacha. Elle arborait une chevelure flamboyante et lui adressa même un petit signe de la main. Haylee y répondit avec un grand sourire mais n'ayant nullement reconnue l'identité que cachait ce beau masque doré. Elle était décidemment folle des bals masqués, elle trouvait ça drôle. La jeune fille adressa alors des bisous à un jeune homme qui ne devait être autre que... mmh... Abelian? Maxim? A moins qu'il ne s'agisse de Jesse! Oui, ça devait être Jesse! Elle fit un clin d'oeil au jeune homme en question, vêtu de noir et ayant une allure vraiment classe, elle ne put s'empêcher de le féliciter pour son succès:


    « Quel succès mon cher Jesse... »

    Elle rit doucement, amusée par la situation et elle continua à déambuler doucement dans la salle parmi les légers bruits de froissements de robe et les quelques discussions de personnes qui avaient réussi à se retrouver. Elle scrutait tous les visages cherchant à reconnaître Evan à vrai dire. Elle n'arrêtait pas de penser à eux. Elle en avait plutôt marre de l'éviter, elle avait juste envie de le voir, ne serait-ce que pour prendre de ses nouvelles, elle voulait savoir comment il allait, comment c'était passé ses vacances aussi, entendre sa voix, tout simplement. C'était terminé entre eux et elle ne remettait nullement cette rupture en question. Simplement, les discussions qu'ils avaient pu avoir lui manquer et elle en avait marre de l'éviter... cette peur devenait ridicule. C'était comme si le fait d'être dissimulée derrière son masque lui donnait plus d'assurance d'une certaine façon. Ah moins que ce soit cette ambiance festive et cette douce musique qui ne lui monte à la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Jeu 16 Oct - 20:50

    Oh, elle ne me l'avait pas demandé explicitement. Mademoiselle Fox n'était pas du genre à s'abaisser à de telles extrémités. Cependant, ses longs discours sur le fameux Bal d'Halloween n'étaient pas des plus subtils, et je n'avais pu m'empêcher de remarquer les regards en coin qu'elle me lançait dès que quelqu'un mentionnait l'évènement. Je pense que j'ai cédé au bout de deux jours, ce que je peux considérer comme une victoire, lorsqu'il s'agit de ma meilleure amie. Elle était ravie, moi un peu moins. Tout le monde savait qu'Evan Anderson n'était quelqu'un qui risquait d'être enthousiaste à l'idée de se mêler à la foule, et la seule chose qui atténuait mes angoisses, c'était le masque que j'allais porter, cette barrière qui éviterait aux autres de me reconnaitre, du moins je l'espérais. J'espérais aussi réussir à éviter Haylee, chose que j'avais particulièrement bien réussie jusqu'à présent, mais qui semblait devenir de plus en plus difficile : fuir de l'autre côté lorsque j'apercevais une masse de cheveux blonds qui auraient pu ressembler à la sienne était bien trop lassant, me demander si je pouvais descendre de mon dortoir sans avoir peur de la croiser tous les matins était même agaçant, et surtout, surtout, parfois j'en venais à me priver de petit déjeuner juste pour être sûr. Tant de machinations afin de ne pas la croiser, vous comprendrez que ce n'était pas ce soir que je voulais voir tous mes efforts réduits à néant. C'est pourquoi j'ai tenté de me métamorphoser, de m'éloigner du jeune homme mal soigné que j'étais à l'accoutumée.

    RYAN - « Ne viens pas me chercher, je veux qu'on se retrouve là-bas. On verra si tu arrives à me reconnaître. »

    Bien sûr, il fallait qu'elle complique les choses. J'avais espéré aller la chercher devant sa salle commune, et peut-être la convaincre de ne pas y aller, tout en sachant pertinemment bien que c'était perdu d'avance. Malheureusement, mon plan brillant n'était donc plus d'actualité dès lors que ses paroles avaient résonné contre les murs du château. C'était il y a quelques heures à peine, et à partir de là, je m'étais plongé dans un stress qui m'était encore étranger. La question s'était imposée à mon esprit, tard, bien trop tard : qu'allais-je donc pouvoir mettre ? Je n'ai jamais été quelqu'un de très apprêté, qui se soucie en permanence de son apparence, j'avais plutôt tendance à tomber dans le laisser-aller, tout en me maintenant un minimum pour ne pas passer pour un souillon. Or, aujourd'hui, il fallait que j'impressionne pour ne pas qu'on me reconnaisse. Chose, qui, vous le remarquerez, contredisait complètement mon envie de ne pas me faire remarquer. Pourtant, ça me semblait totalement logique, à l'époque. Maintenant, alors que je marchais d'un bon pas vers la Grande Salle, je commençais un peu à en douter. Je n'avais pas prévu qu'il y aurait tant de monde, et je me sentais particulièrement ridicule à l'intérieur de ce costume qui semblait être tout à coup devenu trop petit. J'eus pendant une fraction de seconde l'envie de tourner les talons et de finir ma soirée le nez plongé dans un livre, mais il me suffit d'imaginer le ton indigné de Ryan pour me rappeler qu'elle devait être là, à m'attendre. Cela n'allait pas être si difficile, n'est-ce pas ? Il suffisait que je la trouve, simplement que je la trouve. De toute façon, elle était rousse. Il n'y avait pas mille rousses à Poudlard, à part la fille Weasley, je ne voyais vraiment pas avec qui j'aurais pu la confondre. Cela aurait évidemment été totalement son genre de se teindre les cheveux pour rajouter du piment à ma recherche, mais elle devait savoir que mes propres indignations n'étaient pas de tout repos, elles non plus. Franchissant finalement l'entrée, je finis par réussir à maîtriser le stress qui m'engourdissait, et mes yeux se mirent automatiquement en quête de ma cavalière.

    Etait-elle seulement arrivée ? Elle avait juré d'être à l'heure, mais j'avais bien peur de ne pas pouvoir m'attendre à ce que ça se révèle vrai. J'avançais néanmoins dans la salle, scrutant tous les visages, ne manquant pas de me crisper à chaque fois que je pensais pouvoir reconnaître Haylee. Allait-elle être accompagnée ? Je supposais que oui, après tout elle avait toujours eu du succès, quoiqu'elle en dise, elle ne viendrait probablement pas seule. Tant mieux, car cela aurait été gênant qu'elle me voie en couple sans qu'elle le soit. Evidemment, Ryan et moi étions juste amis, mais cela pouvait porter à confusion pour quiconque ne nous connaissant pas. Je n'avais jamais pensé à Ryan comme étant une potentielle future conquête. C'était simplement Ryan, cette fille qui me mettait plus à l'aise que qui que ce soit, avec qui je pouvais plaisanter, jouer, sans que ça n'aille plus loin. C'était une relation des plus épanouissantes que je n'avais jamais pu créer avec quelqu'un d'autre, bien que mon attachement à elle me pèse, parfois. Je ne pouvais tout simplement pas la perdre, j'avais déjà perdu Haylee, et même si je savais que notre rupture était une bonne chose, je regrettais souvent ces mois passés à ses côtés. Même si je disais le contraire à tout le monde, même si je passais en général pour le mauvais dans l'histoire. N'était-ce pas toujours le cas ? Le vilain garçon qui rompt avec la jolie demoiselle. La vérité, c'était qu'ici, nous avions pris la décision à deux, avant qu'on ne se détruise l'un l'autre. Le choix raisonné, ce qu'il fallait faire, comme d'habitude. Car Evan Anderson ferait toujours ce qu'il avait à faire, n'est-ce pas ?

    Mon regard s'arrêta finalement sur une silhouette que je reconnus immédiatement, et je m'avançais vers la jeune fille, ravi à l'idée d'avoir tant de facilités à l'identifier. Bien sûr, ses cheveux m'y aidaient, mais on ne pouvait nier que cela aurait pu être bien plus dur. Je m'approchais suffisamment d'elle, et passais une main autour de sa taille avec naturel, un léger sourire aux lèvres, satisfait.


    EVAN - « Par Merlin, Ryan, cela fait une éternité que je te cherche... Tu ne pouvais pas m'attendre à l'entrée ? Trop facile, je suppose. Tu me tueras, Fox, tu me tueras.. »

    Petit rire. Je redressais la tête, et mes yeux rencontrèrent directement une autre personne bien trop connue. J'aurais pu douter, mais je sus sur le moment que je venais de retrouver Haylee. Seule. Il ne restait plus qu'à espérer qu'elle ne m'ait pas encore reconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Jeu 16 Oct - 21:49

    Un bal à Poudlard. Un évènement auquel tout le monde voulait participer. Même Ginny vous vous rendez compte ? Elle qui ne voulait pas se montrer face à tout le monde avec une robe qui allait surement la ridiculiser... Qui rêve de mieux ? Personne, je sais. N'empêche qu'elle devait quand même y aller. Pourquoi ? Parce qu'elle voyait que tout le monde était tellement attiré par ça, que même ceux qui étaient totalement contre voulaient y aller. Persuasif n'est-ce pas ?

    Ginny avait donc sortit sa robe. Enfin, celle que sa mère avait spécialement faite pour elle. Molly Weasley avait toujours été une femme généreuse. Même si l'argent se faisait rare, elle avait trouvé de quoi faire faire cette robe pour sa seule et unique fille qu'elle adore. Ginny ne savait que dire. Sa mère venait de dépenser une petite fortune pour un bal qui n'aura lieu qu'une seule fois dans l'année. Vraiment, si cela était tellement important pour sa mère, Ginevra fera l'effort d'y aller... seule. Nan, bien sûr que non, elle avait bien entendu tout prévu, et comptait profiter de cette soirée, avec son beau brun...


    Le soir tant attendu. Ginny était comme une petite puce. Elle ne savait où se mettre, comment s'habiller, respirer devenait un challenge. Heuresement qu'Hermione était là, car sans elle, Hinny n'aurait déjà plus de tête. Les deux jeunes filles s'habillèrent ensemble, et Hermione la complimenta sur sa tenue, lui disant qu'elle était parfaite, et que Mister Potter ne tiendra pas devant elle. Hermione, toujours les bons mots... Vite, elles devaient y aller...

    Ginny arriva donc, et fit un effet assez incroyable auprès de la gente masculine et féminine. Tout le monde voulait savoir où elle avait trouvé cette robe. Ginny en était très fière. Il ne manquait plus qu'Harry pour la voir. En l'attendant, Ginny se prit quelque chose à boire, en ne se doutant pas le moins du monde qu'il arrivait derrière elle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Jeu 16 Oct - 22:15

    Le bal était quelque chose qui mettait Harry assez mal à l'aise. Qui dit bal, dit danse. Qui dit danse.. Dit cavalière! Bien entendu, il savait déjà avec qui il y allait et ça lui réchauffait le coeur, ça lui donnait un espèce de courage intérieur. Pour Ginny, il aurait pu aller à quarante bals... Il ferait tout ce qu'elle voudrait avec néanmoins quelques... contraintes! Hé oui, malgré certains cours, Môssieur n'est pas un fin danseur! Il va en falloir du courage et de la patience à notre pauvre Ginny pour ce genre de chose!

    Plus que quelques minutes et la fête allait commencer. Harry ne savait plus par où commencer. Son costume lui donnait fière allure, mais pourtant... il se sentait un peu bizarre la dedans. Lui qui, d'habitude porte toujours sa tenue d'étudiant de Poudlard. Devant un miroir, Harry s'amusait à ajuster les manches du costume de bal noir. Un magnifique costume certes mais... n'étant pas habitué, c'était plus...qu'étrange! Et comment le verrait Ginny quand il arriverait? Est-ce que le noir lui va bien? Est-ce qu'il ne fera pas un peu trop maître de cérémonie? Aie,aie,aie... Trop de questions,tues les questions!Stressé, le Gryffondor avait du mal à rester en place. Cette situation lui rappelait parfaitement le bal de sa quatrième année. Le bal auquel il s'était rendu avec...L'une des soeurs jumelles. Un vrai cauchemar ce soir là... Non seulement, il avait pris du retard sur la danse d'ouverture -pour dire vrai, il ne connaissait pas vraiment les pas (étant stressé)- Mais là, il se devait de faire mieux! Pour lui, pour eux et pour elle! Il fallait de toute urgence qu'il fasse mieux! Heureusement, aujourd'hui, il n'y avait aucune ouverture de cérémonie particulière donc... aucune danse précise! Que demande le peuple? Puis une agréable pensée lui vint en tête au moment où il s'apprêtait à quitter le devant du grand miroir... Comment serait Ginny ce soir? Comme tous les jours bien entendu... Magnifique... Elle serait encore plus magnifique qu'elle ne l'était déjà. Ce serait même peut-être l'occasion de lui révéler ses sentiments? Non! Jamais il n'oserait! Allez mon vieux! Reviens à toi!

    Arrive enfin le moment où il doit se rendre sur les lieux. La peur de faire un faux pas ne pouvait que le hanter. Et si sans le vouloir il disait quelque chose qui serait susceptible de blesser sa douce e tendre cavalière? Mais arrêtons d'avoir ce genre de pensée! ça suffit maintenant!Se faufilant entre les élèves et les professeurs, Harry essayait de ne bousculer personne. Chose assez compliqué, il fallait bien l'avouer! Et encore, ce n'était rien pour le moment car personne n'était en train de bouger la piste mais.. quand ce sera le cas, mieux vaut rester sur place! xD
    Et il l'aperçoit... Elle... Ginny se tient juste devant lui. Non, pas déjà... Pas maintenant! Son coeur se met à battre la chamade. Harry, un petit effort! Tu peux le faire, tu peux le... Sa robe... Magnifique. Comment résister à une Ginny aussi jolie, aussi belle, aussi... aussi... Le rouge et or ne trouvait plus ses mots. Que dire?


    *-Tu es magnifique ce soir? Non,non, elle va mal le prendre si je lui dit ça. Alors hum... Toujours aussi belle Ginny. Non,non, encore une fois elle prendrait peut-être ça pour une moquerie. Tu es ravissante! Jamais je ne parviendrais à dire une telle chose! Et pourquoi pas...*

    -Salut!


    Ce petit "Salut" était sortit sans vraiment qu'il le veuille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Jeu 16 Oct - 22:38

    Haylee marchait toujours, contournant les petits groupes discutant, et souriant à quelques personnes qu'elle pensait reconnaître de temps à autre. Mais déjà son esprit était ailleurs tandis qu'elle imaginait les retrouvailles. Qu'êtes-vous sensée dire au garçon avec qui vous avez partagé une belle histoire d'amour, après ne pas l'avoir vu depuis maintenant presque 4 mois? C'était une bonne question et tous les scénarios inimaginables affluaient à son esprit. "Hé! Ça me fait plaisir de te revoir!"... non, ça ferait peut-être trop enthousiaste surtout que le fait qu'elle ait passé les deux premiers mois de cours à le fuir, cherchant à tout prix à éviter le face à face rendait cette phrase légèrement hypocrite d'une certaine façon.

    Et pourquoi ne pas se contenter d'un léger sourire amical et attendre qu'il fasse tout le boulot sinon? Hum... non, idée à rayer immédiatement de la liste, dans le couple, ça avait toujours été elle la bavarde et c'était bizarre, mais c'était comme si le rôle de faire des efforts lui revenait de plein droits, à ses yeux dumoins. Vraiment... Elle ne savait pas quoi dire mais elle était persuadée qu'elle trouverait un truc qui passerait bien le moment venu... elle avait une grande confiance en ses facultés d'improvisation! Et puis le fait d'aller vers lui, ça montrerait bien aux grands amateurs de potins de Poudlard qu'il n'y avait pas de malaise. Car il n'y en avait pas, n'est-ce pas? Parce que bon, autant dire que des personnes avaient vite fait de prendre parti. Certains voyaient Haylee comme la vilaine garce qu'elle était en 4ème année et se disait que c'était pas plus mal pour Evan de ne plus être avec elle. Et d'autres voyaient en Evan un garçon qui ne savait décidemment pas ce qu'il voulait et qui était une perte de temps pour la jeune fille. Dans ce genre de situation, porter un avis extérieur était tellement plus facile!

    Non, pour Haylee, il était bien clair que c'était ni de la faute de l'un ni de l'autre ou plutôt la faute aux deux! Ils le savaient depuis le début que leur couple ne tiendrait pas, il étaient juste trop différents tout simplement, deux mondes qui ne peuvent pas être réunis! Mais voilà, ils n'avaient pas pu s'empêcher d'essayer encore et encore, toujours plus, bravant les échecs jusqu'à ce qu'ils en soient tout bonnement épuisé. Étrangement Haylee n'avait jamais autant souffert que durant l'année précédente mais en même temps, elle n'avait jamais été si heureuse, épanouie. Son regard s'accrocha à un jeune homme ayant une cape rouge foncé de velours, brun mais quand il se tourna vers elle, elle sut immédiatement qu'il ne s'agissait pas d'Evan: son manque de perspicacité était vraiment inquiétant mais pas au point de ne pas reconnaître celui dont elle n'avait eu cesse de chérir les traits une année durant. Son coeur se serra dans sa poitrine, elle venait d'entendre sa voix. Elle le savait, c'était lui et automatiquement, elle se retourna le coeur serré, réellement angoissé et stressée à l'idée de savoir qu'elle allait être de nouveau en face de lui, qu'il y'allait avoir un contact visuel tout simplement...

    Son coeur manqua décidemment un battement tandis que ses yeux se posaient de façon immédiate sur ses mains délicatement posées sur les hanches d'une jolie jeune fille. Son regard y resta fixé un très court instant, moins d'une seconde et pourtant tout un tas de choses lui avait traversé la tête, tous ses moments où c'était elle qu'il tenait ainsi. Elle ne voulait pas relever ses yeux dans les siens et mais ce fut comme répondant à un automatisme que ses yeux se relevèrent finalement dans les siens. Et voilà comme ce masque qui avait pu lui donner tant d'assurance avant venait de perdre toute sa magie, elle était vulnérable tout simplement, vulnérable comme elle ne l'avait pas été depuis l'année précédente.


    « Hum... »

    Ok... c'était pas vraiment la phrase remplie d'assurance qu'elle s'était imaginée déballée, c'était une simple syllabe qui ne faisait que souligner l'absence de mots. La foule autour, cette musique qui lui paraissait maintenant agressive, cette chaleur qui devenait soudainement étouffante et qui lui rosit les joues. Et cette foule, surtout cette foule riant et s'amusant, tout l'agressait, tout la faisait se sentir seule comme jamais, démunie. Mais elle était Haylee Cooper, elle pouvait rire de n'importe quoi après tout, puis d'abord pourquoi réagir autrement? Ils n'étaient plus ensemble! Mais bon sang! A quoi s'était-elle attendue? Reprenant finalement un léger sourire qui, s'il n'avait pas été précédé d'un moment de profonde gêne aurait parut sincère à tout le monde, elle reprit:

    « Ça me fait plaisir de te revoir... »

    Bon d'accord... elle était restée sur la première phrase à laquelle elle avait pensé et qui n'était pas spécialement recherchée mais tout valait mieux que ce silence gêné. Elle faisait tout pour sauver les apparences, comme toujours, ne pas montrer combien elle se sentait mal, humiliée, triste, pathétique... elle n'aurait su dire. C'était un étrange mélange désagréable qui vous tortionne l'estomac. Elle regarda ailleurs tournant la tête légèrement à sa droite puis à sa gauche, ne pouvant plus soutenir son regard et surtout cherchant une échapattoire, se demandant avec quelle excuse naturelle et passe-partout, elle pourrait se tirer de cette situation, et vite, car comme si cette douleur n'avait pas été assez vicieuse dans sa nature même, elle semblait grandir de seconde en seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Ven 17 Oct - 9:35

    Ginny ne se doutait pas une seule seconde qu'Harry était déjà arrivé. Elle restait là, à se demander ce qu'elle pouvait faire pour s'occuper. Boire tranquillement son verre, ou parler avec Hermione ? La deuxième solution était peut-être la plus intelligente. Alors, la roussette commença à la chercher des yeux. Hermione était pourtant facile à repérer, avec sa robe qui était un peu... comment dire.... assez visible. Mais là, c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin.


    Et c'est là qu'elle LE vit. Il venait à peine d'arriver, et s'avançait vers elle. Harry s'avançait vers elle. Son coeur se mit à battre de plus en plus vite, et prenait un rythme assez sacadé. Harry lui faisait toujours cet effet-là. C'était même incroyable qu'elle s'accroche toujours, et continue de l'aimer avec cet amour si indicible. Même si rien ne se passait, Ginny l'adorait, il était son petit brun à elle...

    Ginny se trouvait maintenant face à lui. Elle ne savait vraiment quoi lui dire, à part peut-être qu'il était extrêment élégant. Ce costume lui allait comme un gant. Comme n'importe quoi d'autre d'ailleurs. Harry...

    Puis elle voulut commencer à parler, mais Harry fut plus rapide qu'elle. Rien que de l'entendre s'adresser à elle, son petit coeur était tout content. Ginevra lui répondit à son tour:

      « Salut Harry ! Tu... es très élégant ce soir... »


    Elle lui sourit. Même si cela voulait peut-être éclairer Harry sur ses sentiments, Ginny devait quand même le lui dire, et puis c'était tout gentil =DD Puis, une petit mélodie se fit entendre, c'était l'une des chanson préférées d'Harry et Ginny... Cette dernière le regarda dans les yeux à ce même moment, comme pour lui faire comprendre tout ça, et pourquoi pas, une danse....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Ven 17 Oct - 14:11

    Il était presque impossible d'entendre ce que chacun disait. Entretenir une discussion convenablement devenait presque un challenge. Le regard braqué sur celle qui faisait battre son coeur à mille à l'heure, Harry essayait de garder son calme. Des gens passaient derrière lui, mais pourtant, personne ne semblait le toucher.. Il était comme un fantôme parmi les vivants. Pour paraître un peu moins "passif", le Gryffondor se dit qu'il était peut-être temps de faire quelque chose. Même un simple petit geste, une petite parole. Mais dans ce genre de situation, quand vous vous retrouvez devant la personne de votre coeur et que cette personne en question ne sait pas encore vos sentiments... vous feriez quoi? Vous resteriez totalement immobile à attendre une parole de sa part? Ou vous engageriez aisément une conversation? Pour le rouge et or, la situation numéro un était la plus "présente". Alors que lui n'avait prononcé qu'un "salut", Ginny s'était lancé dans un début de phrase très.. Comment dire... Flatteur. Harry n'avait pas vraiment l'habitude de ce genre de chose et ça pouvait facilement se faire ressentir dans sa manière de parler. Ne plus savoir ce que l'on doit faire une une chose, mais ne plus savoir quoi dire en est une autre... Pour répondre à la douce et magnifique Gyrffondor, il allait falloir qu'il trouve une réponse construite et agréable à entendre. Alors... En fait, Harry était sans voix devant l'élégante et ravissante Ginny, qui par dessus le marché, était vêtue d'une robe magnifique.
    L'Elu sentait ses joues prendre une violente couleur rosée. Pas maintenant! Il ne fallait pas que ça arrive maintenant! Le compliment de sa jeune amie l'avait en quelque sorte éclairé... sur les sentiments qu'elle pouvait ressentir pour lui. Peut-être même l'aimait-elle? Si vraiment c'était le cas... Harry ne devrait éprouver aucune peur, aucune crainte de se faire recaler sur le coup... Mais non. Le simple fait de penser à dire un "je t'aime" le rendait malade. Trop difficile à dire. Trop osé. Trop... Trop. A l'eau! Zhumm!


    -Toi aussi tu es... tu es... ravissante.

    Mais quelle impression elle doit avoir devant tant d'hésitation mon pauvre Harry?! Si tu ne veux pas qu'elle file avec un autre garçon, il faudrait peut-être que tu te lance en premier! Le regard de la rousse croisa le sien, et là... Le coeur d'Harry se mis à battre encore plus fort. Une danse... Elle semblait désirer une danse! Alors là, la malheureuse a fait le mauvais choix! Le Gryffondor n'est en aucun cas bon danseur! Comment décliner une invitation? Comment pouvait-il faire ça à Ginny Weasley?! Non, il devait accepter! D'un signe de tête, il lui avait alors proposé sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Ven 17 Oct - 14:48

    Ginny était toute touchée par la façon dont Harry était. Comme un véritable enfant. Il était tellement hésitant face à elle, tellement... lui. Ginny se montait peut-être un film, à croire qu'Harry ressentait quelque chose pour lui, mais l'espoir fait vivre dit-on, donc, la jolie rouge et or aimait à le croire.


    Elle lui fit donc son plus beau sourire, étant contente de voir qu'il avait réussi à prendre des risques. A lui dire quelque chose pour la complimenter, et d'être resté lui-même. C'était tout Harry ça. Stresser pour des choses toutes simples, et se compliquer la vie. Bon, Ginny était d'accord sur le fait d'être en danger si elle sortait avec lui, mais elle s'en fichait de toute façon. Harry était le seul qui comptait pour elle, et même si Voldy voulait s'ammener, il n'avait qu'à le faire, car à ce moment-là, ils seraient prêts.

      « Merci, tu es un amour... »


    Tu es un amour... Mais pourquoi cette phrase lui était venue ? Nan mais franchement Ginny... Tous ses sentiments ressortaient ce soir, encore plus que les autres jours. La preuve, elle l'avait complimenté, et même, elle l'avait appelé amour... Ginny elle aussi rosit un petit moment, avant d'entendre cette mélodie, les premières notes d'une merveilleuse chanson... Alors Ginny lança se petit regard à Harry, même si elle savait qu'en danse, il n'était pas l'Elu. De toute façon, Ginny ne l'était pas non plus, elle était juste elle-même, pas trop nulle, mais pas le top du top non plus. Elle prit donc la main d'Harry, et lui souffla à l'oreille tout en allant sur la piste...

      « Tu sais, la danse n'a jamais été mon fort, mais si tu es là, je suis sûre qu'on va s'en sortir... »


    Et elle lui fit un clin d'oeil en même temps que le couple arrivait sur la piste. Et comme par hasard cette chanson était un slow. La chose où vous deviez être l'un contre l'autre, et où on pouvait voir tous vos faux pas. Mais qu'importe, ce soir Ginny ne voyait qu'Harry, et non pas ses pas de danse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Ven 17 Oct - 18:36

    Ce regard... Sa façon d'être... Ses paroles... Tout de Ginny réveillait en Harry un courage. Un courage qui pourrait le mener à une grande victoire: Celle de l'amour. Oui, s'il le pouvait là, maintenant, il avouerait à la belle Gryffondor qu'il n'avait d'yeux que pour elle, qu'il l'aimait plus que tout au monde. Mais est-ce que c'était vraiment ce qu'il désirait dans le fond? En faisant un telle chose, la pauvre Ginny serait exposée à de nombreux dangers, et ça, c'était une chose qui donnait à Harry quelques petits coups de cafards. Cela voulait-il dire qu'il ne devait pas l'aimer? Ne pas lui avouer son amour? Laisser quelqu'un d'autre déclarer sa flamme à la charmante Ginny Weasley? Jamais le Gryffondor n'aurait laissé la belle rousse aux mains d'un autre garçon! Jamais il ne l'aurait abandonné... Mais ne dit-on pas qu'il ne faut jamais dire "jamais"? Peut-être était-il trop entêté sur sa décision mais... Harry ne se voyait pas vivre sans sa Ginny. Celle qui lui redonnait courage et force dans les situations les plus périlleuses. Celle qui lui réchauffait le coeur. Néanmoins, n'oublions pas Ron et Hermione! En parlant de ces deux là, où sont-ils encore passés? Est-ce que Ron a enfin réussit à inviter la lionne qu'est Hermione? Ces derniers jours, le trio passait très peu de temps ensemble. Pourquoi? Franchement, Harry n'en savait trop rien. L'hypothèse qu'ils essayaient de l'éviter lui traversa l'esprit mais... perdre foi en ses amis serait un mauvais acte de sa part. Les deux Gryffondors avaient toujours étaient là quand Harry avait besoin d'aide. Ils partageaient les meilleurs moments ensemble, s'amusaient ensemble,rigolaient ensemble... Mais pourtant, en ces jours maussades, plus rien ne se passait. C'était comme ci Harry avait définitivement était rayé de la carte. Dans la tête du rouge et or, les pensées se mélangeaient. Et s'ils avaient été victimes d'un quelconque sort ou quelque chose dans le genre? Du calme Harry, du calme... Il y a forcément une explication à ces deux changements de comportements! Des élèves et professeurs se mettaient à danser pendant l'instant où Ginny et Harry se fixaient. Un geste, une main, un mot, une parole... une danse. Et comme ci ça ne suffisait pas il s'agissait maintenant... D'un slow! Mais quel cauchemar! Non, il ne rejetait pas la présence de Ginny mais... Lui? Danser un slow?! A cet instant, "l'Elu" était certainement en train de changer de couleur, passant du blanc au rose foncé. Aie,aie,aie. Dans une telle danse, mieux vaut ne pas se tromper de pas! Comment allait-il faire? Cependant, la douce voix de sa cavalière parvint à le remettre sur le droit chemin. Ces mots qu'elle chuchotait à son oreille l'apaisait. Pourquoi avait-elle tant d'effets sur lui? Comment se faisait-il qu'elle était la seule à pouvoir calmer la panique qui s'était installée quelques minutes auparavant en lui? Est-ce que la réponse serait tout simplement... l'amour? Sa bouche venait d'effleurer son oreille, il l'avait sentit... Un frisson lui a alors parcourut le haut du dos, il s'est laissé porter par la douce mélodie. Tout ce qui était autour avait totalement disparut! Il ne restait que lui, le décors...et Ginny qui se retrouvait dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Ven 17 Oct - 19:05

    Et oui, Ginny était comme ça. Sur ceux qu'elle aimait, elle pouvait dégager une sensation de bien être. Et c'est exactement ce que ressentait Harry en ce moment, elle le parierait. Elle l'aimait, c'est vrai, mais n'était pas assez forte pour lui avouer son amour. Etrange non ? Bon, elle avait quand même travailelr pour tout lui dire, se parlant même devant son miroir. Si, à ce point là. Elle ne pouvait lui cacher la vérité plus longtemps. Ginny était fortement décidé à tout lui dire. C'était ce qu'Hermione lui avait mis dans la tête ces derniers temps. « Mais vas-y, tu peux le faire Ginny ! Tu ne vas pas continuer comme ça toute ta vie quand même ? » Bah si peut-être. La jeune Gryffondor ne savait comment faire ça. Et si Harry ne l'aimait pas comme elle l'aimait, elle aurait l'air hyper intelligente --'


    Non, elle devait y réfléchir d'abord, et elle verrait par la suite. Avouer ses sentiments, aussi forts soient-ils, n'était jamais facile. Et Ginny était bien placée pour le savoir. Elle était entourée de personnes ne sachant pas comment le dire. Hermione se cachant derrière ses livres pour ne pas dire qu'elle aime Ron, et ce dernier se cachant derrière le Quidditch. Personne ne pouvait rattraper les autres. Tous étaient "lâches". Quelque chose que Ginny n'aimait pas, la lâcheté. Mais avouer tout ça à Harry relevait du surnaturel. De Superman pour la petite roussette. C'était donc très compliqué.

    Mais une fois sur la piste, et que leur dans venait de commencer, Ginny était tellement bien... Elle se laisait emporter par la mélodie, et par le sourire d'Harry. Il était tellement près d'elle que Ginny pouvait sentir son souffle. Pouvait voir chaque trait de son visage. Chacune de ses lèvres. Avait même envie de... Non, calme Ginny, ne te laisse pas emporter... En regrdant derrière Harry, elle vit Hermine qui lui faisait son language codé lui disant de tout déballer. Pff, on voyait bien que c'était pas elle !

      « Harry... Je... Je... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Ven 17 Oct - 19:33

    Les gens tourbillonnaient autour de Maxim, et il avait bien du mal à ne pas se laisser emporter par l’euphorie générale. La musique n’était pas encore assourdissante et il y avait même quelques refrains qui avaient faillit lui donner envie d’aller danser. Mais il était resté collé à sa colonne. Observer en silence était une occupation qu’il avait toujours aimée, pouvoir détailler les comportements, écouter les conversations sans en avoir l’air … C’était reposant et très instructif. Il profitait de ses derniers moments de calme, se promettant de bientôt se remettre à bouger. Il promenait son regard sur les élèves, et ses yeux furent attirés par une demoiselle en robe blanche à crinoline. Sa chevelure était flamboyante, d’un rouge tel qu’il fut certain que c’était une teinture pour la soirée. McGonagall aurait avalé son chapeau si une élève s’était baladée comme ça un jour de cours … Mais il fallait avouer que la jeune fille était très jolie. Son visage était caché par un masque doré, et le jeune homme fut légèrement déçu de ne pas savoir qui se cachait derrière.

    Soudain, la jeune fille aux cheveux rouge se tourna vers lui et lui envoya un baiser, un sourire resplendissant sur les lèvres. Tournoyante, aérienne, elle avait tourné les talons avant qu’il ne puisse réagir, mais il sentit un sourire s’étaler sur son visage. Qui pouvait donc bien être cette jeune fille ? Il ne connaissait évidemment personne avec une telle chevelure, alors qui aurait pu se conduire comme ça avec lui ? Haylee ? Amber ? Astoria ? Cela ne leur ressemblait pas de ne même pas venir lui parler. Pour en avoir le cœur net, il s’avança dans la foule et fut arrêté par une autre demoiselle, habillée dans une magnifique robe dorée. Elle lui fit un clin d’œil et lui assura qu’il avait du succès … Il faillit y croire jusqu’à ce qu’elle l’appelle Jesse, et il retint un éclat de rire. Il venait de reconnaître Haylee, qui elle ne l’avait par contre pas du tout reconnu. Il hocha la tête et la laissa dans son erreur, alors qu’elle retournait papillonner au milieu de la foule. Il suivit sa silhouette gracile, regrettant un peu qu’elle soit passée aussi vite devant lui. Et il devait avouer que la jeune fille aux cheveux rouges n’était pas la seule à être superbe ce soir.

    Il se détourna lui aussi et continua de déambuler en cherchant sa crinière flamboyante, mais elle semblait avoir disparu. Un peu dépité, il s’approcha du buffet et se servi un verre de Bierraubeurre, tout en dévisageant les gens autour de lui. Une jeune fille à la robe dorée et aux cheveux bruns passa devant lui : Peyton, sans doute. Un couple tournoya devant lui, fiers et richement habillés, il supposa qu’ils étaient tout deux à Serpentard, sans réussir à mettre de noms sur leurs visages masqués. Ils semblaient tous heureux d’être ici, même les professeurs qui, une fois n’est pas coutume, avaient troqués leurs robes sévères contre des vêtements moins usuels. Maxim avait l’impression que quelqu’un venait d’enfermer Poudlard dans une page de conte de fée, l’isolant du monde extérieur et de ses événements sombres. Tout le monde jouait le jeu, il avait l’impression d’être le seul qui n’y avait pas encore réussi.

    Il secoua la tête et reposa son verre vide sur le buffet. Il fendit à nouveau la masse des élèves … Et à nouveau, il la vit, son inconnue aux cheveux rouges. Son sourire resplendissait, elle semblait absolument sûre d’elle, tellement à l’aise dans cette salle de bal improvisée ! Il s’avança vers elle, décidé à entrer lui aussi dans la magie de la soirée. Puisqu’il était là, autant rendre les heures qu’il avait devant lui un peu intéressantes. Quand il fut devant elle, il lui prit délicatement la main et s’inclina légèrement.

    « M’accorderez-vous cette danse ? »

    Un peu pompeux, vieillot et surtout très risqué, mais le port du masque n’était-il pas là pour ça ? Pour que tout le monde se jette à l’eau, pour que de nouvelles rencontres se forment ? Il ne savait pas qui elle était, peut-être la connaissait-il, peut-être pas. Mais danser quelques pas avec elle ne tuerait personne … Si elle acceptait.
Revenir en haut Aller en bas
Serena H. McAllister
7ème Année & Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 184
<b>Âge RPG</b> : 17ans
<b>Camps</b> : Bien
<b>Patronus</b> : Une salamandre
<b>Points Membres</b> :
0 / 1000 / 100

<b>Points RP</b> :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 17/09/2008

{ Pensine }
Nature du Sang: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Ven 17 Oct - 20:02

    L'effet de cette soirée était absolument dément, elle s'y perdait et son esprit également, tant et si bien qu'elle avait l'impression fabuleuse de tournoyer et d'être d'une légèreté qu'elle ne se connaissait pas. A force de marcher, d'observer ce qui se passait autour surélevée par ses chers talons, elle avait put remarquer les petits jeux qui prenaient doucement leur place, qui s'offraient un changement déterminant. Il lui suffisait pourtant d'entendre une voix pour, peu à peu, reconnaitre les mystérieux individus. De toute évidence, le silence était plutôt de mise pour ne pas être reconnue, elle allait opter pour ce dernier, ne pas offrir le moindre mot lors de cette soirée et pourtant elle ne manquait pas d'envoyer de nombreux sourires plus charmeurs et éclatant les uns que les autres, évitant soigneusement quelques professeurs qui semblaient déjà marmonner face à cette chevelure trop voyante. Et alors? Quelle importance? Le rouge flamboyant lui allait à merveille, elle en avait la sensation et en s'invitant entre chacun, en se faufilant entre les invités, elle aimait déjà à laisser ses cheveux se frôler aussi contre eux. Elle s'était enfoncée dans la salle, avait remarqué l'ex de Haylee, il était reconnaissable et quand il avait posé son regard sur elle, elle avait eu un moment affreux de trac: l'ex de son amie l'approcher? Certainement pas! Fort heureusement ce n'était pas elle qu'il cherchait mais une jolie rousse qu'il enlaça bien vite. Elle avait beau avoir voulu perdre des sentiments superflus, elle ne put s'empêcher de penser à la jolie blonde qui semblait malheureusement assister à la scène.

    Elle ne s'était tournée qu'une fraction de seconde pour observer cette scène mais l'avait finalement aperçu... Maxim? Du moins elle le pensait, après tout, elle n'avait pas envoyé ce baiser à un pur inconnu, quoique l'idée soit excitante. Il semblait la suivre, chercher à la rejoindre, une drôle de course au milieu d'invités divers, un brin d'excitation se faufila dans la poitrine de Serena alors que celle-ci s'échappa encore, mieux valait que les choses durent sans pour autant trop en faire, il était hors de question de laisser ce poisson s'échapper cette fois! Quelques minutes plus tard certainement, il fallait bien avouer que le temps n'avait plus d'emprise réelle, elle avait retrouvé cet homme masqué, du moins ce dernier l'avait plutôt récupérée dans une masse d'invités divers qui se fendaient de petits jeux en cherchant à deviner qui pouvait être l'autre. Bien évidemment, le silence de Serena commençait déjà à peser sur cette petite assemblée qui ne cessait de lui chercher tous les noms possibles. Aurait-il été son sauveur? Elle qui manquait à nouveau de s'éloigner avait enfin décidé que ce petit jeu pouvait prendre fin. Et de toute évidence, vu sa détermination, il ne l'aurait plus laissé jouer à cendrillon! Pas plus longtemps.

    Le contact de sa main avait été surprenant, ce salut tout autant et elle n'avait put guère qu'être surprise. Ce ne pouvait pas être Maxim! Une telle détermination ne pouvait vraiment pas être réelle venant de lui! Le doute commençait donc enfin à faire son chemin dans la tête de la jeune femme qui ne manqua pas d'esquisser un large sourire à ce contact. Etait-ce donc lui ce bel étranger digne des livres de contes? Celui qui, lors de ce bal masqué, et empreint de mystère, peut mener sa belle vers de nouveaux horizons tant désirés? Il était beau de rêver et la soirée semblait s'y prêter, si bien que lorsque ce dernier lui demande une danse, elle ne put se concentrer sur cette voix pour en déterminer l'appartenance. Impossible, elle ne voulait donc peut-être pas savoir? Il était pourtant inutile de parler. Si bien que lorsque ce dernier le lui proposa, elle hocha un instant la tête pour lui assurer qu'elle le désirait bien et déposa un doigt sur ses lèvres pour lui stipuler que le silence était son maitre mot pour ce soir. Silence certes, mais pas de manque d'action! Elle venait de l'entrainer vers un lieu certes moins peuplé mais d'autant plus agréable pour danser et déposa rapidement ses mains autour du cou de ce bel inconnu masqué en ne lui offrant qu'un sourire permanent et empreint de séduction. C'était à lui de mener la danse après tout, mais elle semblait prête à profiter des pas et de la situation pour exprimer ce qu'elle était ce soir, légère et différente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Sam 18 Oct - 0:12

    Il était tout près d’elle, pourtant il lui était impossible de déterminer s’il la connaissait ou pas. Elle avait accepté son invitation d’un hochement de tête gracieux, mais le geste qu’elle avait ajouté précisait qu’elle voulait du silence. Elle entretenait donc le mystère … Après tout, avec un tel déguisement, ce n’était pas étonnant qu’elle cherche à rester anonyme. Elle faisait parler beaucoup de monde autour d’eux, chacun se demandant qui se cachait derrière son loup doré. C’était donc une jeune fille qui aimait qu’on parle d’elle … Cela n’aidait pas vraiment Maxim, mais il mit ses questions de côté. A cet instant, c’était autour de son cou qu’elle avait enlacé ses doigts, et il était presque satisfait des regards jaloux qui pesaient sur lui. La plus jolie fille de la soirée avait accepté de danser avec lui, c’était une pensée très agréable … Peut-être que ce bal aurait plus d’intérêt qu’il ne l’aurait pensé, après tout. Si ni elle ni lui ne se découvrait, ils passeraient seulement quelques instants ensemble, et se sépareraient sans briser le mystère. Le jeu n’en serait que plus intéressant, et il n’aurait d’explication à rendre à personne le lendemain.

    Elle l’entraîna à un endroit plus dégagé, mais elle se laissait à présent guider, et Maxim ne se fit pas prier. Il posa une de ses mains sur la hanche de la jeune fille, entrelaça ses doigts avec les siens de son autre main, et il l’entraîna dans la danse. Pour une fois, il remercia son père de lui avoir fait prendre tant de cours de danse et de maintien, pour impressionner la famille Greengrass. Ce n’était pas Astoria qu’il tenait là, il avait dansé assez souvent avec elle pour reconnaître son maintien, mais peu importe : ce soir, il était heureux de pouvoir mener la danse sans se ridiculiser, sans avoir les regards d’austères chefs de famille sur sa nuque. Le seul regard planté dans le sien était celui de l’inconnue qu’il faisait tournoyer en rythme avec la musique, et c’était bien plus agréable. Plus le temps passait, et plus il se détendait. Elle suivait parfaitement ses pas, elle était à l’aise, et son sourire resplendissant ne pouvait qu’effacer ses pensées négatives. Il était maintenant tout à fait entré dans le jeu du bal masqué, grâce à elle … Sans qu’aucunes paroles n’aient été échangées entre eux.

    Pourtant, un instant la bulle fut brisée, alors qu’il passait devant Haylee. Elle ne le vit pas, ses yeux étaient fixés sur un autre élève qui tenait une rouquine par la taille. Mais lui vit parfaitement ses sourcils légèrement froncés, son sourire vacillant, et il identifia automatiquement le garçon à qui elle parlait. Haylee avait donc choisi le soir du bal pour reparler à Evan … Maxim pinça les lèvres, mais il détourna le regard et replongea son regard dans celui de sa cavalière. Ce soir, il voulait être égoïste et ne pas penser à Haylee. Elle irait sans doute rejoindre Abelian dans peu de temps et il la ferait sourire comme l’inconnue aux cheveux rouges le faisait sourire, lui. Il repoussa donc son amie de son esprit, non sans un pincement de culpabilité, et sourit en reprenant sa danse. Il dévisageait ouvertement sa cavalière, ce n’était certes pas très poli en temps normal, mais ce soir le sens de la politesse n’était plus le même, et le jeu était tout de même d’essayer de deviner l’identité des élèves masqués. Maxim était déchiré entre l’envie de savoir et celle d’entretenir le mystère toute la soirée. Il ne pouvait s’empêcher de chercher des indices qui pourraient l’aguiller, tout en souhaitant ne pas en trouver. Après tout … Il y avait peu de chances pour qu’il la connaisse : parmi toutes les filles de Poudlard, pourquoi serait-il tombé précisément sur une de ses amies, ou de ses connaissances ?

    La musique ralentit et se changea en un slow langoureux. Des couples se retirèrent de la piste en jetant des regards gênés autour d’eux, alors que d’autres s’enlaçaient tendrement. Maxim hésita à peine un instant avant de passer ses mains dans le bas du dos de sa cavalière. Rien chez elle n’indiquait qu’elle souhaitait mettre fin à leur duo, alors autant continuer tant que rien ne les séparait … La soirée était longue, elle pourrait danser avec ses autres prétendant plus tard. Pour l’instant, il la voulait pour lui seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Sam 18 Oct - 9:45

    Le bal, ce mot qui était sur toutes les bouches, qui faisait écho dans toutes les salles, qui agitait toutes les cordes vocales, qui se répandait dans tous les couloirs, traversant, tel un murmure le château de Poudlard, spécialement préparé pour cette occasion... Ce même mot qui bourdonnait dans l'esprit de notre jeune Serdaigle comme si l'on avait placé une beuglante dans son pauvre crâne. Phil sortit la tête du robinet en cuivre rempli d'eau gelée, puis, leva sa tête ruisselante de gouttes d'eau glacée qui se répandirent sur le sol en pierre qui faisait frémir ses pieds nus dans un léger cliquetis sonore qui brisait le silence dans la salle. Il ferma longuement les yeux, puis respira un bon coup avant de se rediriger vers son dortoir, vide... Tout le monde était déjà à l'entrée de la Grande Salle, alors qu'il essorait ses cheveux, qu'il passa dans une serviette qui gisait sur son lit soigneusement fait. Il serra ses doigts sur le cintre dans lequel était accrochée sa jolie chemise blanche et son écharpe beige ainsi que son pantalon, le tout sortant tout droit des mains soigneuses et appliquées des Elfes de maison. Phil n'avait pas de cavalière et si l'idée d'inviter Astoria à l'être l'avait longuement travaillé et n'avait cessé d'occuper son esprit, le courage, lui, n'y était pas...

    Et du courage, il allait en avoir besoin... Il jeta un coup-d'œil rapide, à travers le trou d'un bouton de la chemise qu'il enfilait, aux partitions soigneusement rangées dans une petite malle. Et oui, dans pas moins de 20 minutes, il jouerait devant une foule d'élèves attendant la moindre fausse note pour râler. Ayant fini de s'habiller, il passa l'écharpe autour de son cou dans ce qui semblait devenir une sorte de rituel, mit son parfum Ck au cou qui le picota quelques secondes et prit sa malle au bras. Alors qu'il puis il sortit de son dortoir, puis arrivé à la salle commune il put entendre la voix de deux Serdaigles qui bizarrement n'avaient pas rejoint la foule de gens qui affluaient devant Grande Salle:


    JAMES - Bonne chance Phil !
    DARREN - T'es pas en avance toi, grouille toi si tu veux pas gâcher la fête à tout le monde
    PHILLIP - Je ferais de mon mieux ...


    Il traversa la salle puis fit un signe de main à ses deux camarades avant de continuer son périple d'une démarche manquant cruellement d'assurance, hésitante et presque titubante. Il descendit les escaliers alors que le son de la salle ne cessait de s'amplifier à chaque marche, chaque pas au même rythme que son cœur qui s'emballait assez fortement... Mais ce qui couvrait d'autant plus ce bruit grandissait, c'était ses respirations de plus en plus haletante qu'il peinait à calmer. Alors qu'il poursuivait sa descente "aux enfers", Phil entendait quelques mots émanant des tableaux qui ornaient les murs de chacun des étages de l'école de sorcellerie. Si d'un côté, l'un disait d'une petite voix féminine, faible, vieille et bienveillante : " Jeune homme, allez, dépêchez-vous, vous allez rater la fête, allez vous amuser avec les autres ! " , l'autre s'écriait avec une voix aussi rugueuse que râleuse : " OH, on va pas pouvoir dormir tranquille ce soir ! "

    Phil ne fit guère attention à ces paroles, trop focalisé sur sa prestation et sur son anxiété permanente, qui l'empêchaient même de distinguer correctement les marches. Arrivé au rez-de-chaussée, Phil fut impressionné par la marée humaine disciplinée qui était stationnée devant la salle. Pas beaucoup de bruit, quelques chuchotements, pas d'agitation, était-il bien à Poudlard ? Peut-être que finalement, tout allait bien se passer. Enfin... Phil se faufila à travers les corps vêtus de manière chic, jouant légèrement des bras pour se glisser entre les smokings et évitant d'écraser les pans robes longues et magnifiques, qui faisaient obstacle sur le sol. Il pénétra dans la salle remplie, contournant la piste de danse. Une goutte de sueur naquit dans sa chevelure, descendit jusqu'à ses sourcils avant de passer derrière son masque vénitien qui masquait ses yeux endormis. Il passait incognito dans un endroit où l'obscurité était légèrement plus forte que dans le reste de la salle, illuminée par un décor somptueux. Il monta sur l'estrade puis posa ses partitions de piano puis respira un grand coup avant de faire un bref aller retour sur les touches du piano qui glissaient délicatement sous ses doigts habiles, histoire d'attirer quelque peu l'attention, puis commença son morceau. Le clair de lune de Debussy. Il se souvenait encore du CD qui passait en boucle dans sa maison, qu'il gardait en tête, que sa mère adorait. Il était encore enfant et pourtant, la musique lui parlait déjà. Pour lui, c'était une sorte d'hommage que de choisir cette chanson... Il ne distinguait plus les masques qui le fixaient, simplement ces touches noires et blanches, celles d'un magnifique piano à queue qui n'attendait que lui pour montrer ce qu'il valait... Ce furent trois belles minutes, qu'il ponctua des magnifiques notes de la superbe composition de Debussy, qui résonnèrent dans la Grande Salle, caressant toutes les oreilles. Il était juste heureux d'avoir fini, puis profita des applaudissement pour saluer timidement le public avant de descendre de l'estrade et d'aller se chercher un verre. La soirée était peut-être déjà finie pour lui... A moins que...

Revenir en haut Aller en bas
Serena H. McAllister
7ème Année & Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 184
<b>Âge RPG</b> : 17ans
<b>Camps</b> : Bien
<b>Patronus</b> : Une salamandre
<b>Points Membres</b> :
0 / 1000 / 100

<b>Points RP</b> :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 17/09/2008

{ Pensine }
Nature du Sang: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Sam 18 Oct - 12:05

    Le contact était envoutant et la valse prenante, de toute évidence, il savait guider à merveille et le contact fort et déterminé de ses mains était un réel soulagement, comment ne pas se laisser emporter par cette danse envoutante? Elle avait encore laissé ce splendide sourire orner son visage comme un trophée pour le jeune homme et elle ne cherchait déjà plus à connaitre son identité, sa main serrée dans la sienne. Le mystère était un crédo qu'elle ne perdrait pas de vue. Son odeur avait un petit quelque chose d'envoutant dont elle était incapable de se détacher et pourtant cette distance instaurée entre eux par les règles de cette danse l'empêchait encore de savourer cette dernière tout comme le contact total de sa peau. Mieux valait fermer les yeux et apprécier l'instant, pourtant elle en était encore incapable, sentant son regard planté dans le sien, comment s'en détacher? Elle le soutenait plutôt, offrant la plus complète lueur d'envie et de désir qu'elle n'eut été capable de destiner à qui que ce soit en temps normal. C'était le charme de cette soirée et elle ne cessait de se le répéter en se plongeant dans l'air lancinant de la mélodie qui les accompagnait encore.

    Un cavalier parfait, une soirée parfaite. Un pas à droite, un autre, le bruit de sa robe se froissant avec légèreté à chacun de ses pas pour tournoyer de temps à autre, l'effet était grisant. Oh si elle avait put s'approcher un peu plus, se coller un peu plus contre son étrange cavalier qui dansait avec tant de brio, si seulement... A force d'y penser son corps s'était déjà sensiblement rapproché de lui pour offrir un contact léger appuyé par certains des pas qu'ils pouvaient effectuer. Il était fugace mais n'en était-il pas plus agréable? Lors d'un pas elle sentait leurs torses se frôler une fraction de seconde pour ensuite s'éloigner au gré d'un autre pas. A dire vrai, malgré les regards adressés envers ces deux danseurs, Serena n'avait guère en tête ce qui pouvait désormais avoir lieu à l'extérieur, elle n'en voyait d'ailleurs aucun intérêt! Profiter, s'imprégner de cet instant qu'elle ne voulait pas voir quitter sa mémoire, voilà ce qu'elle était en train de réaliser. Elle ne voyait plus que de bonnes choses à être celle qu'elle s'était toujours refusée d'être, serait-ce vivable chaque jour? A cette idée, elle serra un peu plus la main de son cavalier, de façon presque imperceptible tandis que ses yeux se perdirent un instant sur la salle avant de rencontrer à nouveau ceux de son partenaire.

    Voilà que cette musique devait pourtant cesser. Fallait-il qu'une valse prenne fin de la sorte? L'idée la fit grimacer un instant: ce moment était trop court pour être acceptable! Et pourtant, la surprise lui détache un sourire un peu plus large: la musique n'était donc plus la même, elle avait droit, à cet instant, à un slow langoureux. Allait-il se dégonfler ce cavalier plein d'assurance? Le regard qu'elle lui aposait alors semblait déjà soulever la question et l'inviter à continuer sur cette danse. La surprise fut agréable quand celui-ci déposa sa main sur le bas de son dos. Elle aurait put afficher un sourire triomphale mais préféra alors mettre en oeuvre le rapprochement de leurs corps. Elle avait de nouveau posé ses bras autour de son cou, elle n'avait fait qu'un pas en avant mais avait, durant un instant, laissé son visage frôler le sien pour que ses lèvres disposent un souffle sur les siennes pendant un fraction de seconde. Quelques millimètres à peine les avaient séparées mais déjà la jeune fille avait laissé son visage se placer tout autrement, la position classique d'un slow, un souffle dans le cou de son partenaire. Bien entendu elle avait provoqué ce dernier lors de ce rapprochement, bien entendu ce souffle sur ses lèvres avait été désiré, la seule chose qu'elle espérait alors était de continuer à observer la danse qu'ils menaient, pas cette danse visible par chaque être présent dans cette salle mais plutôt celle qui se livrait entre eux, une sorte de bataille où chacun possédait un avantage, où aucun ne semblait mener jusqu'alors.

    Cet instant n'appartenait bien qu'à eux, à personne d'autre et elle adorait cette idée. Testait-elle ce cavalier à lui offrir de tels chocs? A attendre peut-être trop de ses réactions? Il était son étranger du soir, il était celui qu'elle pouvait serrer contre elle à l'instant et dont elle pouvait percevoir les battements de coeur, celui qui la menait dans cette danse et dans ce jeu qu'elle n'espérait pas pouvoir vivre. Il était ce prince de ses romans, et de toute évidence, elle était bien décidée à être l'une des plus parfaites cavalières, à être une femme comme elle n'avait pas encore pu l'être. Comment pourrait-elle se refuser alors ce privilège?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Sam 18 Oct - 22:54

    Elle enlaça son cou dans un geste gracieux, et alors qu’elle penchait la tête vers lui, elle frôla ses lèvres. Mais il n’eut pas le temps de réagir, de se demander si elle allait l’embrasser ou s’il fallait qu’il prenne le devant, elle avait déjà détourné la tête et prit la position convenable pour le slow. Maxim avait commencé à danser lentement, mais son esprit était à des kilomètres de la danse. Que s’était-il passé, pendant ce bref instant où il avait senti son souffle sur ses lèvres ? Il n’avait pas rêvé, elle avait effleuré sa bouche de la sienne, mais sans qu’il puisse appeler ça un baiser en bonne et due forme. Cette demoiselle était décidemment de plus en plus surprenante … Et cela n’aidait pas Max à la reconnaître. Dans ses connaissances, il ne savait absolument pas qui pourrait se comporter de la sorte avec lui … A supposer qu’elle sache qui il était. Peut-être était-elle simplement en train de prendre du bon temps, peut-être avait-elle décidé par pur hasard qu’il serait son jouet pour la soirée. Peut-être qu’elle ne se souciait pas du tout de l’identité de celui qu’elle avait en face de lui. Ses sourires, ses mains dans son cou, les danses qu’elle lui accordait, ce n’était peut-être qu’une manière de s’amuser.

    Et alors que cette pensée venait à l’esprit de Max, il eut un fin sourire. Il reconnaissait qu’elle avait raison. Les masques étaient parfaits, ce soir. Elle avait posé son visage contre son épaule, il la tenait dans ses bras et pouvait sentir sa poitrine s’abaisser au rythme de sa respiration, contre son torse. Ils ne se connaissaient pas mais se comportaient comme s’ils étaient intimes, parce que les masques levaient leurs inhibitions. Qu’avaient-ils à craindre ce soir ? Absolument rien. Demain, s’il devait y avoir des ragots, ce serait sur la jeune fille aux cheveux rouges et au jeune homme en noir. Mais les noms ne seraient pas dévoilés et ils reprendraient chacun leur vie, seuls à savoir ce qu’il en était vraiment, sans même savoir avec qui ils avaient échangé ces quelques moments d’intimité.

    Le slow semblait s’étirer à l’infini, et Maxim n’avait vraiment pas envie qu’il se termine. Il respirait l’odeur des cheveux flamboyants de sa cavalière, ses yeux se repaissant sans cesse de son étrange beauté. Autour d’eux, des couples enlacés s’embrassaient, se chuchotaient des mots doux, mais il ne les voyait pas. Il suivait le cours de ses pensées et une idée, absolument téméraire, émergeait dans son esprit. Quelque chose qu’il n’aurait sans doute jamais fait dans d’autres conditions, du moins pas sans avoir vidé une bouteille de Whisky Pur Feu auparavant. Mais il y avait les masques, les masques qui lui donnaient une excuse encore meilleure que l’alcool. Puisqu’elle semblait si à l’aise, il ne prendrait aucun risque …

    A lui de s’amuser, après tout. Cela faisait des mois qu’il ne s’était pas senti aussi léger, si insouciant. Ce soir ses actes n’auraient aucune conséquence, et c’est fort de cette idée qu’il inclina légèrement la tête, déposant ses lèvres dans le cou de la jeune fille. Peut-être allait-elle le repousser, se mettre à hurler, ou simplement se laisser faire. La dernière option était la plus attirante, mais il ne lui en voudrait pas de choisir une des autres. Elle l’avait attiré, elle et sa beauté, son charme, ses sourires et ses cheveux flamboyants, et il ne voulait pas terminer la soirée sans avoir goûté sa peau … Voire ses lèvres. Il laissa ses mains remonter dans le dos de sa cavalière, et l’une d’elle alla caresser ses cheveux rouges, alors que ses lèvres frôlaient la peau douce de son cou. Des gestes qui lui parurent naturel, des reflexes qu’il pensait avoir oublié depuis la dernière fois … Depuis Serena. Mais Serena semblait tout à coup bien fade par rapport à l’apparition qu’il tenait dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du jeu

avatar

Nombre de messages : 2
<b>Points Membres</b> :
0 / 1000 / 100

<b>Points RP</b> :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 14/10/2008

{ Pensine }
Nature du Sang:
Relations:

MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   Mer 29 Oct - 21:28


    Le Ba! d'Halloween était déjà commencé depuis un bon moment. Les élèves ne semblaient plus se soucier de quoi que ce soit. Ils semblaient mettre ne pas prêter grande attention quant à l'identité de leur cavalier ou de leur cavalière. Quelques couples avaient préfèré s'eclipser dans le parc de l'école afin d'avoir plus d'intimité. Certains se trouvaient au pied d'un arbre, d'autres au bord du lac et d'autres encore se faisaient plus aventureux et aller jusqu'à braver les interdits en se rendant dans la Forêt Interdite. N'avaient-ils donc pas remarqué que cette nuit, la lune était pleine et que par conséquent, ils risquaient de se faire attaquer, voir peut-être même tuer par un loup-garou?

    Inconscient d'un quelconque danger, deux élèves de Serdaigle avaient dépasser l'orée de la Forêt Interdite et commençaient à s'enfoncer plus profondemment parmi les arbres. L'obscurité se faisait de plus en plus dense, rendant la progressio des deux inconscients chaque fois un peu plus difficile. L'un d'eux finit par trébucher sur ce qu'il passa d'abord être une vieille souche.

    Elève 1 - Hé, regardes! Tu ne trouves pas qu'elle est bizarre, cette souche?

    L'autre élève s'approcha alors et tout comme son condisciple, regarda la souche d'un peu plus près. Une souche? Erreur! Avez-vous déjà vu une souche qui ressemble à une jambe humaine et dont la couleur serait d'une paleur à faire peur? Non. L'un d'eux écarta les feuilles qui se masquaient partiellement la supposée souche et s'écarta brutalement.

    Elève 2 - C'est... C'est pas une souche... C'est... Oh Merlin!

    Les deux élèves étaient effrayés par la vision d'horreur qu'ils avaient sous les yeux. Le peu de rayons de la lune qui parvenaient à filtrer à travers l'épais feuillage des arbres éclairait le corps d'une jeunne femme dont la peau avec la couleur de la mort. Ses vêtements étaient couverts de sang et par endroits, sa peau semblait avoir été déchiquée avec une cruauté non dissimulée. Un reste de corde lui liait encore les mains.

    Elève 2 - A... A ton avis... C'est quoi... Qui a fait... Ca...?

    Elève 1 - Je sais pas... Et je ne tiens pas à la savoir! Allons-nous en... Ce qui l'a tué est peut-être encore là... et puis, faut prévenir quelqu'un... Les profs doivent être mis au courant pour... Ca...

    Les deux élèves se dépêchèrent de sortir et de s'éloigner de la Forêt Interdite avant qu'ils ne leur arrivent quelque chose, comme subir le même sort que la jeune femme qu'ils avaient découvert, par exemple... Dans la précipitation, l'un d'eux glissa même. Arrivés devant les portes de la Grande Salle, ils les poussèrent avec quelques difficultés et y prénêtrèrent, essouflés.

    Elève 2 - Un meutre! Il y a eu un meutre dans la Forêt Interdite!

    Plus un bruit. La musique s'était arrêtée. Les danseurs s'étaient immobilisés. Une légère panique commença à gagner les élèves. Ceux-ci furent d'ailleurs envoyés dans leurs dortoirs respectifs par leur Directeur de Maison après que le Directeur de Poudlard ait mis fin au Bal d'Halloween. Les Aurors furent ensuite prévenus.

    Avec un évènement aussi macabre que celui-là, Poudlard allait faire les gros titres de La Gazette du Sorcier du lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal d'Halloween - END -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal d'Halloween - END -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Automne, Halloween, sécheresse.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis :: | Poudlard | :: Rez-de-Chaussée :: La Grande Salle-
Sauter vers: